Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Alstom : Bercy exige "une phase de négociation"

En Franche-Comté, Alstom compte deux sites de production à Belfort et à Ornans - cliquez sur l'image pour agrandir
Christophe Sirugue, secrétaire d’état chargé de l’industrie auprès du ministre de l’économie et des finances © gouvernement.fr - cliquez sur l'image pour agrandir

Le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, a été reçu ce jeudi 8 septembre par le nouveau secrétaire d'Etat à l'Industrie Christophe Sirugue et le ministre de l'Economie Michel Sapin. Les deux membres du gouvernement exige "une phase de négociation"  avant "toute décision définitive" concernant la fermeture du site de Belfort.

Publicité

Michel Sapin  le ministre de l'Economie et le nouveau secrétaire d'Etat à l'Industrie Christophe Sirugue ont reçu ce jeudi 8 septembre Henri Poupart-Lafarge, le PDG d'Alstom afin de discuter de la décision de fermer le site de Belfort. Les deux membres du gouvernement lui ont fait part lui " de leur incompréhension du
caractère soudain et non concerté de cette annonce". Les ministres ont demandé au PDG d'Alstom, "avant toute décision définitive, d'engager une phase de discussion et de négociation avec l'État, les partenaires sociaux, les élus locaux et l'ensemble des parties prenantes". Les organisations syndicales seront reçues "dès le début de la semaine prochaine" par Christophe Sirugue, "ainsi que les élus locaux".

Alstom a décidé de transférer les activités d'ingénierie et de production de son site de Belfort vers celui de Reichshoffen (Bas-Rhin) d'ici 2018, en raison d'une pénurie de commandes sur le marché français. Dénonçant "une annonce qui est à la fois brutale et sans concertation", le secrétaire d'Etat à l'Industrie a estimé que la baisse du carnet de commandes est "une période difficile (...) qu'il nous faut franchir, mais ce n'est pas la fin non plus de la filière ferroviaire dans notre pays".

"Rien n'est définitif…"

"Je considère que rien à ce stade n'est définitif", a-t-il affirmé, ajoutant que le sujet "mérite à l'évidence une concertation beaucoup plus grande" et qu'"une discussion va s'engager". "Le gouvernement est particulièrement attaché à la filière ferroviaire", a-t-il assuré, évoquant "des engagements forts", notamment "sur les commandes de trains Intercités". En l'occurrence, l'achat de 30 nouvelles rames Intercités promis en février par le secrétaire d'État aux transports Alain Vidalies n'a toujours pas été concrétisé.

Mardi vers 16h à Paris, le maire de Belfort, Damien Meslot, rencontrera Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom Transport. Il devrait être accompagné de Cédric Perrin, Sénateur, Michel Zumkeller, député, et Florian Bouquet , président du Conseil départemental du Territoire de Belfort.

Damien

Articles liés

Votre météo avec

Evénements de paris