Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le PDG du Crédit Mutuel déclare l’Est Républicain en « cessation de paiement »

©dr roman - cliquez sur l'image pour agrandir
Lors d’une rencontre avec les élus du comité d’entreprise mardi , Michel Lucas a annoncé que l’Est Républicain était « en situation de cessation de paiement (…) Je me laisse toujours la possibilité de dire non» en parlant du rachat du journal. Le SNJ, syndicat de journalistes, estime que cette annonce est un moyen pour le PDG de la banque d’instaurer un rapport de force en sa faveur.

Publicité

Le Crédit Mutuel détient déjà plusieurs titres de presse (L'Alsace-Le Pays, Le Républicain lorrain, Le Progrès, Le Dauphiné libéré, Le Journal de Saône-et-Loire et Le Bien public). La banque souhaite aujourd’hui ajouter dans son escarcelle L'Est Républicain, Vosges Matin, Le Journal de la Haute-Marne et Les Dernières Nouvelles d'Alsace. Le 12 juillet dernier, l'autorité de la concurrence avait autorisé sous conditions la prise de contrôle depuis fin 2010 du groupe L'Est Républicain par la banque qui deviendrait alors le premier groupe de presse français.

Lucas : «  On aurait pu rectifier le tir avant »

Dans son discours, Michel Lucas annonce la couleur : il veut mutualiser au moins certaines informations des ses titres. En déclarant le journal en cessation de paiement, il met une pression sur l’Est. "Pendant trois ou quatre ans, le Crédit Mutuel a joué le jeu en tant que banquier. Aujourd'hui, la boîte est en cessation de paiement. On aurait pu rectifier le tir avant", aurait-il déclaré selon plusieurs syndicats qui déplorent qu’ « il n'y ait pas grand-chose de concret et de constructif pour l'avenir… »

Lors de cette rencontre, le PDG du Crédit Mutuel a également annoncé le départ du directeur général de L'Est Républicain, Gérard Colin, dont l'intérim sera assuré par Pierre Wicker, ancien directeur général du Républicain Lorrain.

 Lignac : « Le groupe est en mesure de faire face financièrement à toutes ses échéances… »

Gérard Lignac, actuel PDG du groupe Est Républicain, a tenu à réagir aux propos de M. Lucas et a précisé que le groupe était "en mesure de faire face financièrement à toutes ses échéances de règlement liées à l'exploitation des titres".

 (avec AFP) 

Damien

Votre météo avec