Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le pilote d'hélicoptère tué au Mali était originaire du Russey, dans le Doubs

Le lieutenant Damien Boiteux était déployé au Sahel depuis Octobre. Il était pacsé et père d'un enfant .©armée de terre - cliquez sur l'image pour agrandir
Opération Serval

Le soldat français mortellement blessé vendredi 11 janvier 2013 au Mali, au cours d'un raid d'hélicoptères dans le cadre de l'opération "Serval", est le lieutenant Damien Boiteux. Première victime de la guerre au Mali, cet officier de 41 ans, appartenant au 4ème régiment d'hélicoptères de combat (RHC) de Pau, est originaire du Russey, où il sera inhumé.

Publicité

Lors d’une conférence de presse sur la situation au Mali et en Somalie, ce samedi 12 janvier 2013, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a rappelé le contexte du décès du lieutenant Damien Boiteux et a rendu hommage à sa mémoire.

Extrait de la déclaration de Jean-Yves Le Drian :

"La France a très rapidement envoyé une première unité à Mopti / Sévaré pour soutenir l’Etat-major tactique et les unités combattantes maliennes. Elle avait pour mandat de soutenir d’emblée les opérations de l’armée malienne.

Hier, vendredi 11 janvier, le président de la République a autorisé l’utilisation de nos moyens aéromobiles et aériens.

Ceux-ci ont d’abord ciblé une colonne d’éléments terroristes se dirigeant vers Mopti et Sévaré, après avoir pris Konna. Ce raid d’hélicoptères, mené en appui des armées maliennes dans la région vers 16h00, a permis la destruction de plusieurs unités et stoppé leur progression vers la ville. La colonne d’éléments terroristes a dû se replier.

Dans ce combat intense, l’un de nos pilotes, le lieutenant Boiteux, du 4ème RHC de Pau, a été mortellement blessé. Il a été évacué vers la structure médicale la plus proche avant de succomber à ses blessures. Je veux rendre ici hommage à sa mémoire et saluer son engagement.

Je partage la douleur de sa famille et de ses proches. Le lieutenant Boiteux est mort pour la France, pour défendre notre sécurité, nos libertés."

Hommage du président de la République

Le président de la République, François Hollande, a également rendu hommage au lieutenant Boiteux, dont il précise avoir appris le décès "avec une vive émotion".

"Le chef de l’Etat adresse à la famille et aux proches du défunt ses sincères condoléances et s’associe pleinement à leur douleur. Il salue le courage et le dévouement de nos soldats engagés aux côtés des forces maliennes contre les mouvements terroristes. Son action a contribué à arrêter l’avancée des forces terrestres vers Mopti et restera dans nos mémoires", indique l'Elysée.

miss.dom