Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le plan de relance économique européen passe par Besançon…

©femto-st - cliquez sur l'image pour agrandir
Autour de l’institut FEMTO-ST, quatre autres instituts de recherche européens et trois partenaires industriels sont réunis les 17, 18, 19 novembre à Besançon dans le cadre du premier séminaire de travail d’un projet financé par le plan de relance économique européen.

Publicité

Suite à la crise économique, l’Europe a décidé d’amplifier ses aides incitatives vers le développement de technologies de pointes susceptibles de générer des emplois durables sur son territoire. Une facette du plan de relance européen porte donc sur le soutien financier à des projets de recherche et développement entre laboratoires publics et entreprises privées européennes. Il porte sur trois grands enjeux : les usines du futur, les bâtiments économes en énergie et les véhicules verts.

Le projet ‘FAB2ASM’ - from fabrication to assembly - auquel participe l’institut FEMTO-ST a été évalué comme le meilleur projet européen portant sur les usines du futur.

Démarré en mai, le projet de 3 ans porte sur le développement à l’échelle européenne de nouvelles techniques d’assemblage de microcomposants électroniques. « les produits électroniques comme les téléphones ont de plus en plus de fonctions dans un volume identique, les composants électroniques se doivent donc d’être toujours plus petit » nous indique Michaël Gauthier, chercheur au CNRS et responsable du projet à l’institut.

L’assemblage de ces composants électroniques rejoint donc des problèmes de micromécanique et de micro-assemblage bien connus en Franche-Comté. Les enjeux sont divers et les travaux répartis entre les différents laboratoires et industriels européens de renommée internationale. Il faut ainsi développer de nouveaux moyens de fabrication de ces composants, de soudage ou de collage de ceux-ci, et de nouvelles machines d’assemblage.

« L’institut FEMTO-ST focalisera ses travaux sur une méthode de collage alliant micro et nanotechnologies et des méthodes de positionnement de micro-composants», rappelle Jérôme Dejeu, chercheur contractuel sur le projet.

Le maintien sur le territoire européen d’une industrie de la micro‐électronique passe par sa modernisation constante de manière à rester en compétitivité avec des pays à bas couts. L’intérêt pour les partenaires industriels hollandais, suisse et italien du projet est direct puisqu’ils pourront améliorer leur compétitivité en utilisant les technologies développées dans ce projet. Le savoir faire de l’institut FEMTO-ST élaboré à l’échelon européen pourra également être transféré à des industries franc-comtoises, on pense notamment à la ‘startup’ PERCIPIO ROBOTICS actuellement à l’incubateur de Franche-Comté qui proposera bientôt des machines de micro-assemblage.

L’intérêt de ce projet pour le tissu industriel bisontin a d’ailleurs été marqué par la labellisation récente de ce projet par le pôle de compétitivité des microtechniques.

 
redaction

Votre météo avec

Evénements de Besançon

W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017h
3 avenue des Montboucons - Besançon