Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le port fluvial de Besançon et la halte nautique de Deluz inaugurés

Le nouveau port fluvial de Besançon a été très officiellement inauguré avec coupage du ruban tricolore©miss.dom - cliquez sur l'image pour agrandir
Le nouveau port fluvial de Besançon©miss.dom - cliquez sur l'image pour agrandir
Un quai de 260 mètres de long ponctué de hauts pieux©miss.dom - cliquez sur l'image pour agrandir
D’un coût total d’environ 3,7 millions d’euros, le nouveau port fluvial de Besançon et la halte nautique de Deluz ont été inaugurés le 18 juin 2009. Avec la halte déjà existante du Moulin Saint-Paul à Besançon, l’agglomération bisontine propose désormais 75 emplacements pour l’accueil de bateaux dans un souci de développement du tourisme fluvial.

Publicité


Impressionnant par la longueur de son quai (260 mètres) et la hauteur de ses pieux (d’une profondeur de 15 mètres), le port fluvial de Besançon permet le stationnement d’une vingtaine de bateaux de plaisance de différentes tailles. Sa vocation est d’accueillir des bateaux en courte, moyenne et longue durée pendant la saison estivale. Deux emplacements sont disponibles pour de grands bateaux (à passagers ou hôtel).

S’y trouvent des pontons d’amarrage flottants qui s’adaptent automatiquement au niveau du Doubs, des bornes de distribution d’eau et d’électricité, une station de récupération des eaux usées, ainsi qu’une passerelle permettant l’accès au quai d’amarrage pour les personnes à mobilité réduite.
Mais, comme il s’agit d’une halte en eau vive, les bateaux ne pourront y demeurer l’hiver.

En complément subsiste donc la halte du Moulin Saint-Paul, ouverte toute l’année car protégée des crues et dotée de sa maison éclusière abritant la capitainerie (bureau d’accueil, douches, sanitaires). Elle compte 24 emplacements pour bateaux de 13 à 14 mètres de long maximum.

Quant à la nouvelle halte de Deluz, porte d’entrée fluviale de l’agglomération, elle a trouvé place dans le lit du canal Freycinet ce qui la protège des crues. Elle permet l’accueil d’une trentaine de bateaux de plaisance, en courte, moyenne et longue durée. Elle jouit de pontons d’amarrage, de bornes de distribution d’eau et d’électricité, d’une station de récupération des eaux usées, d’une rampe de mise à l’eau et de tables de pique-nique.


La CAGB a choisi de confier la gestion de ce port fluvial multi-sites à l’ESAT (établissement de service et d’aide au travail) La Bergerie d’Etalans. En période estivale, tous les jours, un professionnel du tourisme fluvial assure des permanences sur les trois sites, assisté de travailleurs handicapés encadrés par une monitrice spécialisée.


A noter que le coût total de ces aménagements s’est élevé à 3,7 millions d'euros. A l’autofinancement du Grand Besançon à hauteur de 1.286.400 euros se sont ajouté des subventions de l’Etat (fonds ATSR pour 524.000 euros), de la Région Franche-Comté (fonds ATSR pour 642.400 euros) et du Conseil général du Doubs (CITé pour 642.400 euros).

miss.dom