Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le premier TGV est arrivé à la gare de Besançon Franche-Comté

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
archives ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Xavier Gruz ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Jean-Jacques Henry ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
A cinq mois de la mise en service de la 7e ligne à grande vitesse française, une rame de TGV équipée d’un laboratoire va effectuer des tests en augmentant progressivement sa vitesse. Au total, ce train laboratoire effectuera plus de 60 000 km.

Publicité

Quel chemin parcouru depuis le lancement des travaux de la ligne le 3 juillet 2006 ! Cet après-midi, la nouvelle gare TGV de Besançon accueillait la première rame de TGV. Un convoi très particulier truffé de système de mesure et qui n'est pas passé inaperçu. Tous ceux qui étaient présents sur le chantier ont craqué. Téléphones portables et appareils photos étaient de sortie. Y compris pour immortaliser l'hélicoptère qui survolait le train.

Pour Jean-Jacques Henry, directeur de la ligne, et pour Xavier Gruz, directeur d’opérations, c’était une étape importante avant l'aboutissement du projet. Tout comme pour la vingtaine de techniciens, le pilote, les deux conducteurs et le cadre de traction aux commandes de la motrice en provenance de Bourgogne.

Pour cette rame composée de deux motrices et de huit voitures sur lesquelles figurent le nom des villes desservies, il s’agira pendant deux mois de vérifier et d’évaluer le comportement dynamique de la voie, de la caténaire, de la signalisation, de la télécommunication et les conditions de circulation…

Tout cela pour s’assurer du confort et de la sécurité des futurs clients de la SNCF dont les premiers feront le voyage le 11 décembre 2011. En attendant que les deux bouts de la ligne vers Mulhouse (45 km) et vers Dijon (15 km) soient terminés, la grande vitesse ne sera possible que sur les 140 km séparant Villers-les-Pots en Côte d’Or et Petit-Croix dans le Territoire de Belfort.

Les essais se feront à une vitesse de 352 km/h, mais le TGV ne dépassera pas les 320 km/h une fois en service. Non pas pour des raisons de sécurité, mais pour un problème d’usure des rails. La campagne de tests, qui débute sur la partie sud de la ligne avant d'atteindre l'Aire urbaine en juillet, s’achèvera fin août juste avant son inauguration les 8 et 9 septembre. Les deux nouvelles gares de Besançon Franche-Comté et de Belfort-Montbéliard seront inaugurées le même jour à savoir 18 octobre.

Les travaux de cette première tranche de la banche-est ont été lancés le 3 juillet 2006. Leur coût s’élève à 2,3 milliards d’euros avec une participation des collectivités alsaciennes de 206 millions d’euros (9%), des collectivités bourguiognonnes de 131 millions d'euros (5,5%) et des collectivités franc-comtoises de 316 millions d’euros (13,7%). Le comité de pilotage chargé du financement de la deuxième tranche de la branche-est aura lieu le 11 juillet à Besançon. La priorité devrait être donnée au tronçon reliant Petit-Croix à Lutterbach.

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon