Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le Racing officiellement en DH

Les footballeurs bisontins montent en DH. Une juste récompense. © Photo Alexandre Arbey - cliquez sur l'image pour agrandir
Football (LR2)

Si le dénouement ne faisait guère de doute, les footballeurs bisontins ont validé leur accession en DH en s’imposant (0-2) à Jura Lacs, sur la pelouse de leur dauphin. La fête est belle et méritée.

Publicité

De belles images et un bonheur intense pour la grande famille du Racing. Ce dimanche à Orgelet, avec un horaire pourtant peu propice (13h), c’est encore une centaine de Bisontins qui avait effectué le déplacement, pour témoigner de la première montée du nouveau Racing. Cette fois bel et bien en DH, après l’épisode invraisemblable à Jura Nord, qui pourrait coûter cher au club jurassien, les Bisontins ont dignement pu savourer.

Les visages en ont dit long au coup de sifflet de final avec des scènes de joie que les jeunes Bisontins ont voulu dédicacer, en souvenir de tous ces mois de labeur. Et de sacrifices. Dignes, les joueurs de François Bruard s’étaient également dit que les champions qu’ils étaient avaient un impératif moral chez leur dauphin. Rendue très délicate par la très forte résistance jurassienne, la victoire bisontine est bien là, et personne ne la boudera.

Thos fait sortir les émotions

Elle a sans doute été favorisée par l’expulsion, assez incroyable, de Turlin qui, en six minutes, eut malheureusement le temps de poser deux tacles trop dangereux sur Thos et Rangdet (25e). Besançon avait une voie ouverte, mais savait d’un autre côté comment elle s’était refermée à Pontarlier (3), dans des conditions analogues. La vraie différence intervenait sur le débordement de Thos, côté droit. Trouvé en retrait, Rangdet prenait tout son temps pour fixer et mettre le petit plat du pied qui allait bien (0-1, 34e).

Pas le temps de savourer que, sur l’engagement et après une frappe de Parisi bien contré par Prévost, une autre frappe était repoussée par la main de Rangdet. Excellent, Prévost détournait la tentative de Leïte (36e). Le plus dur semblait fait, mais Jura Lacs accélérait au retour des vestiaires et faisait passer de vrais frissons à une équipe bisontine qui vendangeait. Pas grave, sur une dernière contre-attaque, Thos filait pour tromper le gardien local (0-2, 90e+5). On jouait les dernières minutes et le Racing pouvait cette fois savourer. Enfin !

Max_sports