Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le rapport d'information sur l’accessibilité des jeunes aux séjours collectifs et de loisirs

© - cliquez sur l'image pour agrandir
21 propositions

Concurrencées par des offres commerciales, trop chères pour les classes moyennes, les colonies de vacances connaissent une baisse continue de leur fréquentation et sont menacées, selon un rapport parlementaire qui appelle à un vaste plan national pour les relancer.

Publicité

Alors que trois millions de jeunes de 5 à 19 ans, soit 25% de cette classe d’âge, ne partent jamais en vacances, la mission parlementaire sur "l’accessibilité des jeunes aux séjours collectifs et de loisirs» a constaté un "effondrement" de la fréquentation des colonies de vacances depuis 1995.

Le rapport estime que la tendance est à la disparition des séjours classiques, sans thématique et fréquentés par tous les milieux sociaux, au profit de deux secteurs : l’un associatif et caritatif qui deviendrait celui des garderies d’été, et l’autre commercial, avec camps itinérants de tourisme et d’aventure pour adolescents des milieux aisés. "Cette évolution serait particulièrement défavorable au départ en vacances des enfants des milieux aux revenus modestes ou moyens, qui n’ont accès ni au caritatif, ni au commercial", souligne-t-il.

Relevant les bienfaits des «colos» sur l’éducation de jeunes et le tourisme, il fait 21 propositions pour les «réinventer». La première est la création d’un «fonds national d’aide au départ en vacances collectives», qui serait financé par le rétablissement d’une taxe sur l’hôtellerie de luxe (une taxe de 2 à 6% rapporterait 100 à 200 millions d’euros). Cette proposition a suscité l’indignation de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), pour laquelle ce serait «un nouveau coup porté à l’attractivité de la France».

Autres propositions : plus large distribution des chèques-vacances, intervention auprès de la SNCF pour des prix plus avantageux, campagne nationale de promotion, instauration d’un volontariat de l’animation (avec formation et indemnisation) pour l’encadrement occasionnel aux côtés des professionnels.

 Voici les 21 propositions du rapport par la commission des affaires culturelles et de l’éducation sur l’accessibilité des jeunes aux séjours collectifs et de loisirs

Rapport d'information accessibilité des jeunes aux séjours collectifs et de loisirs.pdf

Damien

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille