Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le TGV Rhin-Rhône arrivera bien à l’heure

A l'occasion des deux ans de chantier, une plaque a été dévoilée à Cubrial - cliquez sur l'image pour agrandir
Les responsables RFRF du chantier sont confiants ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Une partie de la ligne qui n'attend plus que les rails ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Travaux de finition sur un ouvrage mixte qui permet l'écoulement de l'eau et le passage des animaux ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Deux ans après le début des travaux, Réseau Ferré de France assure qu’il n’y aura pas de retard dans la réalisation de la première tranche de la branche-est entre Dijon et Belfort.

Publicité

Cela fait deux ans que le chantier de la LGV (ligne à grande vitesse) a débuté à Cubrial dans le Doubs, à la frontière de la Haute-Saône. C’est par une chaleur torride, le 3 juillet 2006, que tous les partenaires avaient signé la convention de financement (2,3 milliards d’euros) de la première tranche de la branche-est avant de lancer officiellement les travaux. Jeudi, toujours à Cubrial mais par un temps exécrable, RFF (Réseau Ferré de France) a fait visiter le chantier aux journalistes après le dévoilement d’une plaque commémorative.

Un point d’étape animé par Xavier Gruz, chef de mission, qui a révélé que 80% des travaux de terrassement des 140 km de ligne entre Villers-les-Pots près de Dijon et Petit-Croix près de Belfort était achevés, que le tunnel de Chavanne était percé à moitié, que 60 à 70% des ouvrages d’art étaient terminés, que 50% du volume de béton était coulé et que tous les chantiers de fondation étaient bouclés. Autant d’éléments positifs qui lui font dire que le TGV Rhin-Rhône arrivera à l’heure c'est-à-dire, comme prévu, en décembre 2011. « Pourtant, la météo n’a pas été conciliante notamment en août 2006 et tout l’été 2007 », a précisé Xavier Gruz.

Petit à petit, le chantier passe de la phase de génie civil à la mise en place des équipements ferroviaires (rails, caténaires…). La pose des voies va commencer à raison de 500 mètres par jour au printemps 2009 quand la base de travaux de 35 hectares de Villersexel, sur laquelle évolueront des centaines de personnes, sera achevée. Pour y transporter tout le matériel, la ligne Lure-Villersexel est d’ores et déjà remise en état.

« Ce sera la base de travaux la plus importante d’Europe », a précisé Xavier Gruz rappelant que 3500 personnes travaillent directement sur le chantier et que 2000 emplois indirects ont été créés, notamment pour l’intendance (hébergement, restauration, maintenance…). Il a témoigné que la qualité d’accueil des habitants de la région envers le personnel de la ligne a été soulignée à de nombreuses reprises par les chefs d’entreprise.

 

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille