Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le tramway, Allenbach, Fousseret …et la crise !

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Après un recours gracieux auprès du préfet du Doubs pour qu’il revoit sa position sur la déclaration d’utilité publique du futur tramway bisontin, le président du Mouvement Franche-Comté Jean-Philippe Allenbach  a écrit au maire de Besançon pour lui demander, au nom de la crise, d’annuler «  cette dépense publique de 240 millions d’euros ». Une énième demande qui devrait pas manquer d’agacer Jean-Louis Fousseret.  

Publicité

Voici ci-dessous la lettre de M Allenbach envoyée à Jean-Louis Fousseret

 Monsieur le Maire,

 La crise financière actuelle oblige aujourd’hui les Etats à faire le maximum pour réduire leurs déficits et donc leurs dépenses publiques pour ne pas se retrouver sanctionnés par les agences de notation et donc mis en difficultés financières.  Les citoyens, notamment ceux aux revenus les plus modestes,  en seraient alors  les premières victimes à travers les inévitables plans d’austérité et réductions d’avantages sociaux qui en résulteraient.

 Bien évidemment il incombe aux collectivités locales d’être solidaires de cette politique nationale de réduction des déficits.  Elles se doivent donc d’être particulièrement soucieuses de ne pas engager de nouvelles dépenses publiques qui ne soit pas absolument indispensables.  

 Or, l’agglomération bisontine s’apprête à engager une nouvelle dépense publique de 240 millions d’€ pour la création d’ une ligne de tram,  alors que nous disposons déjà aujourd’hui d’une réseau de bus parmi « les plus performants de France » (cf : le document d’enquête publique).

 Cette décision de dépense a été prise à un moment où la crise n’était pas prévue ce qui pourrait donc tout à fait légitimer sa remise en cause.   Les collectivités locales ne sauraient en effet  continuer à dépenser comme si de rien n’était tandis que les Etats et des citoyens se « serrent la ceinture ».

 Compte tenu de ces éléments, ne vous semble-t-il pas opportun, par solidarité avec l’Etat et les citoyens,  d’annuler purement simplement cette nouvelle dépense publique de 240 millions d’€ ?

 Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

 Jean-Philippe Allenbach

Président du Mouvement de Franche-Comté 

Damien

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon