Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le très haut débit arrive du côté de Sechin

©CG 25 - cliquez sur l'image pour agrandir

Après Vaux-et-Chantegrue, les travaux menés par les collectivités pour le déploiement du très haut débit dans les territoires ruraux du Doubs vont démarrer à Sechin vendredi 14 novembre 2014.

Publicité

Ils marquent le début d’une première phase de quatre années de travaux, permettant à terme de desservir 36 000 abonnés par un réseau de fibre optique, déployé sur neuf communautés de communes. Son développement s’inscrit dans l’objectif prioritaire et stratégique de lutte contre la fracture numérique et d’un égal accès pour tous au très haut débit.

Le Département et les communautés de communes, unis pour permettre un accès équitable au très haut débit sur l’ensemble du Doubs

En 2010, le Département s’est positionné comme l’un des premiers porteurs d’un SDTAN (Schéma directeur territorial d’aménagement numérique) à l’échelle départementale, afin de se doter d’une stratégie ambitieuse pour le passage du Haut Débit au Très Haut Débit sur l’intégralité de son territoire.

Un opérateur, Orange, ayant répondu à l’appel à projet de l’État pour les seules zones du Grand Besançon, de Pays de Montbéliard Agglomération et de la ville de Pontarlier, il revenait au service public, Département et communautés de communes réunis en un syndicat mixte Très Haut Débit, de pourvoir aux besoins du reste du Doubs, soit 505 communes et près de 40% de la population.

L’objectif est de disposer d’ici une quinzaine d’années, dans les espaces ruraux comme dans les zones urbaines, d’une nouvelle infrastructure en fibre optique pour offrir une connectivité complète de chaque foyer, service public et entreprise du territoire et qui sera le support d’usages et de services à venir (aussi bien pour l’usager particulier que pour l’économie, la santé, l’éducation, le tourisme...).

L’intervention publique sur les espaces les moins denses ayant été jugés non rentables par les opérateurs privés, représente un enjeu total de plus de 180 M€ d’investissement, à la charge du Département (3 millions d’euros par an pendant 10 ans) et des Communautés de communes (150 € par habitant répartis sur 15 ans) concernées. La première phase de travaux a démarré en octobre 2014

36 000 habitations reliées au très haut débit en 2018

Neuf Communautés de communes qui ont adhéré au syndicat mixte figurent dans la première phase d’aménagement : CC du Pays de Maîche, CC du Plateau du Russey, CC du Val de Morteau, CC du Larmont, CC du Plateau de Frasne - Val du Drugeon, CC Altitude 800 Espace "Levier Val D'Usiers", CC de Vaite-Aigremont, CC du Pays Baumois, CC du Pays de Clerval.

En 2018, 36 000 habitations répartis sur 105 communes et une centaine d’entreprises ou sites d’intérêt général pourront être connectés au Très Haut Débit, soit un tiers du secteur que les collectivités prennent en charge.

Par ailleurs, sur sept autres Communautés de communes (CC du canton de Quingey, CC Amancey Loue Lison, CC du Mont d'Or et des Deux Lacs, CC des Hauts du Doubs, CC du canton de Montbenoît, CC Dame Blanche Bussière, CC des Isles du Doubs), des opérations de montée en débit ciblées seront réalisées dans les secteurs inéligibles à l’ADSL (internet par le réseau téléphonique) et prépareront l’arrivée de la fibre optique jusqu’aux abonnés. Ce sont ainsi 8 000 foyers répartis sur 52 communes qui disposeront d’un débit revalorisé avant 2016.

Le choix technique

Le syndicat mixte Doubs Très Haut Débit a fait le choix d’équiper les communes en fibre optique jusqu’à la porte de chaque habitation, de chaque local professionnel, de chaque service public. Ensuite, il reviendra à l’usager de souscrire, s’il le souhaite, aux offres commerciales qui seront proposées par des fournisseurs de service présents sur le réseau. À cela s’ajoute le choix de mutualiser au maximum les réseaux souterrains et aériens existants pour faire passer la fibre optique.

Financements de la première phase de travaux

Pour la première phase de travaux (2014-2018) évaluée à 45 M€, ce programme bénéficie, au-delà des participations du Département et des intercommunalités, du soutien de l’État dans le cadre du plan national France Très Haut débit (9 M€), et de celui de la Région Franche-Comté (6,3 M€), et d’un prêt mobilisable de 11,9 M€ auprès de la Caisse des dépôts.

Réseau Doubs THD activé, exploité et commercialisé par la société Altitude Infrastructure dans le cadre d’une régie intéressée d’une durée de 6 ans. 

Alexane

Votre météo avec

Evénements de sechin