Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L'emploi des cadres revu à la baisse en Franche-Comté

Annick Preux (à gauche) et Jean-Louis Boffy, président du comité paritaire Bourgogne-Franche-Comté de l'APEC. ©DR - cliquez sur l'image pour agrandir
Avenir mitigé

1610 cadres ont été embauchés en 2012 en région. Cette année, on attend une baisse de 10 à 20% des recrutements.

Publicité

L'antenne régionale de l'APEC, agence spécialisée dans le recrutement des cadres, dresse un bilan plutôt mitigé de l'emploi cadre pour 2013 et les années à venir. Dans le cadre de son enquête de conjoncture annuelle, elle présente une tendance générale au ralentissement.

8% des entreprises régionales prévoient de diminuer leur effectif cadre

"On annonce des recrutements à la baisse. L'année 2013 sera marqué par un coup de frein", remarque Annick Preux, responsable APEC des services aux cadres Alsace, Franche-Comté, Lorraine. Les 300 entreprises régionales interrogées fin 2012 prévoiraient de recruter entre 1290 et 1450 cadres sur l’ensemble de l’année.

"Ce qui représente une baisse comprise entre moins 20 et moins 10% en Franche-Comté par rapport à 2012, contre une évolution nationale comprise entre moins 1 et moins 10%", poursuit Annick Preux. Entre 162 000 et 178 000 cadres seront recrutés cette année au niveau national.

La prudence est de mise du côté des entreprises francs-comtoises. 9% seulement auraient en effet déclarés qu’elles allaient augmenter leur effectif cadre, tandis que 8% anticiperaient une diminution. Les promotions internes au sein des entreprises resteraient quant à elles relativement stables, passant de 700 en 2012, entre 660 et 770 en 2013.

Le Doubs tire son épingle du jeu

Annick Preux rassure cependant : "globalement, la Franche-Comté se maintient, elle ne plonge pas tant que cela, au vue du contexte économique." Deux ans auparavant, la région recrutait toutefois davantage d’emplois cadres, "car il y avait un fort développement en terme de R&D via les équipementiers automobiles notamment."

C'est le département du Doubs qui s’en sortirait le mieux "grâce au développement des services". 11% des entreprises interrogées prévoient en effet d'accroître leur effectif cadre, quand 7% le diminueraient.

Certains secteurs d’activités seront plus frappés que d’autres. L’industrie passerait de 47% de recrutement à 38%. Le commerce et les services afficheraient respectivement 10% et 48% d’embauches de cadres en 2013. Dans le secteur de la construction, les entreprises régionales seraient enfin plus nombreuses à annoncer des recrutements (13%). Selon les prévisions, il faudra attendre 2017 pour une reprise progressive des recrutements de cadres au niveau national.

Hannah