Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les «points chauds» du conseil municipal

Sur 57 points d’un ordre du jour plutôt classique, les élus se sont notamment «expliqués» jeudi soir sur le nouvel évènement artistique destiné à remplacer «Musiques de Rues» et sur la réforme des conseils de quartiers transformés en Conseils Consultatifs d’habitants.

Publicité

Le maire de Besançon a ouvert la séance en saluant l’élection de Barak Obama. « Le monde a changé, nous avons vécu un évènement historique alors qu’il y a moins de 50 ans, les noirs n’avaient pas le droit de s’asseoir à côté des blancs dans les bus […] Les Etats-Unis nous ont donné une belle leçon d’intégration, de conscience politique et de démocratie. Barak Obama et les Etats-Unis ont décidé de quitter la voie de la peur, de la méfiance et de l’impérialisme pour construire un monde plus juste. A son slogan « we can », nous répondons « we want »
 
L’affaire « Didier Gendraud »
 
Les Verts se sentent floués après le départ d’un des leurs. Réélu sous une étiquette verte, Didier Gendrau a  hérité de la délégation « citoyenneté et démocratie participative ». Oui mais voilà !  M. Gendraud a quitté son parti au moment des sénatoriales en se rendant compte que les siens avaient voté blanc plutôt que PS.
Le porte-parole des Verts Benoit Cypriani estime que M.Gendraud doit sa délégation uniquement à l’accord passé entre eux et le parti socialiste et que le maintien de cette délégation apparaissait comme un de ces actes « qui discrédite la politique ». Sans entrer dans le débat, Didier Gendraud répondra de manière détournée une heure plus tard « en homme libre de gauche et de  conviction »
 
50 000 euros pour «soutenir» l’office du tourisme de Besançon
 
Une subvention complémentaire de 50 000 euros a été octroyée à l’office du tourisme actuellement en difficulté financière afin que l’office puisse poursuivre sa mission et de préparer la saison 2009 sous le signe de … Vauban. Inscription au patrimoine mondial de l’Unesco oblige !
 Pour que les choses soient claires : « Il ne faut pas que l’office de tourisme soit en cessation de paiement», a déclaré franchement le maire de Besançon.
 
« Pourquoi avoir débusqué Musiques de Rues ? »
 
Les propos les plus incisifs ont été échangé entre le maire Jean-Louis Fousseret et l’UMP Jean Rosselot autour du «nouvel évènement artistique, culturel et festif et participatif qui allie musique et les arts de la rue». Une politique de tâtonnement en dent de scie avec une inconstance malsaine selon les conseillers UMP. Réclamant une réponse sur le plan culturel et la participation locale, le maire répond sur le terrain juridique. « Le marché défini en 2005 arrivait à son terme, après l’avis d’appel à la concurrence, nous avons choisi le projet du « Troisième pôle d’Orhpaz ». Un projet de 750 000 euros. Après un débat houleux entre les deux hommes, Franck Monneur, élu PS déclare : « Ce n’est pas un retour en arrière de notre part … nous voulons ce qu’il y a de meilleur pour nos concitoyens avec la participation des acteurs locaux ». L’opposition n’est pas convaincue : 8 voix contre le projet.
 
Le hic de Besançon.clic : mon association pr@tic
 
«Ce n’est pas une erreur, enfin c’en est presque une ! » Faute avouée à demi pardonnée ? Les élus de l’opposition n’ont pas été conviés au comité de pilotage qui a octroyé à 139 associations bisontines des ordinateurs reconditionnés.
 
 
Réforme des conseils des quartiers : « Est-ce bien démocratique ? »
 
Désormais, on ne dira plus «Conseil de quartier» mais «Conseil consultatif d’habitants». Pourquoi ce changement ? L’objectif affiché de la majorité est de promouvoir la démocratie participative. Concrètement, chacun des 13 quartiers de Besançon sera doté d’un CCH  de 28 à 44 membres en fonction de son importance démographique et les règles ont changé. Les CCH seront formés de quatre collèges avec l’arrivée d’acteurs économiques et associatifs du quartier, des membres désignés par le maire, des habitants tirés au sort sur un fichier large de la population qui reste à définir avec la CNIL et un tirage au sort entre les habitants volontaires pour siéger.
 
S’appuyant sur de nombreuses citations de philosophes et d’écrivains, les conseillers municipaux du Modem et de l’UMP se sont élevés principalement contre le dispositif de tirage au sort. Le débat sur la démocratie participative aura duré plus d’une heure et demi ! Finalement, seuls 10 conseillers ont voté contre la nouvelle charte.

 
Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Sam, 16 Décembre 2017 15h00 - 17h00
LIBRAIRIE L'INTRANQUILLE PLAZZA - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 17h00
Eglise Adventiste Besançon - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 15h00 - 18h00
TRIVIAL COMPOST - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 19h00
LES PASSAGERS DU ZINC - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 20h30
MICROPOLIS - Besançon