Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les 75 ans de Taizé et les 10 ans de la mort de son fondateur : 4.000 jeunes rassemblés

le frère Alois : les "nouvelles détresses"(déplacement de populations, catastrophes écologiques, chômage de masse, violences; etc réclament de nouvelles solidarités". © Taizé - cliquez sur l'image pour agrandir

La communauté oecuménique de Taizé en Saône-et-Loire accueille durant tout le week-end plus de 4.000 jeunes du monde entier pour célébrer les 75 ans de sa création ainsi que les dix ans de la mort de frère Roger, son fondateur assassiné le 16 août 2005.

Publicité

A Taizé, "le rassemblement a commencé il y a une semaine, nous sommes 4.000 mais ce chiffre va sans doute doubler dimanche pour la prière finale à 16h, où nous annoncerons la liste des 105 pays représentés", s'est réjoui samedi frère Benoît, chargé de la communication au sein de la communauté de Taizé.

Créée en 1940 près de Cluny, elle regroupe une centaine de frères d'une trentaine de pays, avec pour objectif la "réconciliation entre chrétiens divisés et entre peuples séparés". Elle accueille également chaque année des dizaines de milliers de jeunes de toutes les confessions, le plus souvent pour quelques jours ou une semaine. "Demain (dimanche) cela fera 10 ans que notre fondateur, le frère Roger a été assassiné dans l'église de la réconciliation (à Taizé), nous allons nous souvenir de sa vie dans l'optique d'un engagement pour aujourd'hui et poursuivre son message de paix et réconciliation", a souligné le frère Benoît.

Logés dans des dortoirs ou dans un immense camping, les jeunes ont participé toute la semaine à des ateliers, séances de prière, sessions de chants, avec des invités et représentant d'autres religions.

Le 16 août 2005, Frère Roger, fondateur de la communauté oecuménique de Taizé, avait été poignardé par une Roumaine déséquilibrée pendant une prière du soir.

Fondée en 1940, elle comptait au départ des frères protestants arrivant de Suisse. Ses frères vivent principalement à Taizé, mais aussi dans des petites fraternités dans des quartiers défavorisés au Brésil, au Sénégal, au Bangladesh ou en Corée. Frère Roger lui-même a longtemps passé chaque automne plusieurs semaines dans un quartier défavorisé du tiers-monde. "Frère Roger a toujours accueilli des réfugiés, déjà quand il était tout seul à Taizé, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Nous sommes heureux de continuer cela et d'avoir pu installer récemment sur la colline une famille de l'Irak" a souligné pour sa part Frère Alois, prieur de la communauté de Taizé, qui a succédé à Frère Roger après sa mort en 2005.

Il a rappelé les "nouvelles détresses" actuelles: "des déplacement de populations, des catastrophes écologiques, le chômage de masse, des violences" estimant que "tout cela réclame de nouvelles solidarités". De nombreuses personnalités sont passées à Taizé: Vaclav Havel, Nelson Mandela, Mère Teresa. Frère Roger accueillit le pape Jean-Paul II à Taizé le 5 octobre 1986.

Damien

Votre météo avec

Evénements de bourgogne