Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les bouchons diminuent en France, Paris reste championne devant Lyon et Bordeaux

bouchons à Besançon (illustration) ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir

En 2012, les conducteurs français sont restés bloqués en moyenne 37 heures dans les embouteillages.  Même si les bouchons ont diminué de 12% en France en 2012, les Parisiens ont perdu plus de "deux jours et demi" en voiture l'an passé selon une étude réalisée par Inrix, société d'info-trafic américaine. Si Besançon ne fait pas partie des 13 villes étudiées, nul besoin d'être devin pour affirmer que les automobilistes ont passé beaucoup plus de temps coincés dans leur voiture.  Reste qu'en France,au premier trimestre 2013, les chiffres de la circulation routière montrent une baisse du trafic de 6 %. 

Publicité

A Paris, le nombre d'heures perdues dans les bouchons a tout de même diminué de 9% par rapport à 2011 pour atteindre 63 heures. La capitale est suivie de Lyon et Bordeaux, avec chacune 46 heures. Les Lyonnais ont passé cependant huit heures de moins par an dans les bouchons qu'en 2011.

Les embouteillages ont baissé dans les 13 villes françaises étudiées

En Europe, les embouteillages ont diminué de 18% en 2012. Parmi les 13 pays européens étudiés, "ceux qui affichent les plus fortes baisses des embouteillages sont ceux qui sont les plus pénalisés par la crise de la dette dans la zone euro", analyse Inrix. Il s'agit du Portugal (-51%), de l'Espagne (-34%) et de l'Italie (-38%).

La Belgique détient la palme du nombre d'heures perdues dans les bouchons (59 heures), suivie des Pays-Bas (52 heures), puis de l'Allemagne et de la France (37 heures chacune). Dans les 13 pays étudiés, le trafic routier s'est fluidifié en 2012, à l'exception du Luxembourg, où les bouchons ont augmenté de 29%. En Europe, Paris se classe en sixième position des villes européennes où les automobilistes perdent le plus de temps dans les bouchons, derrière Bruxelles, Anvers, Londres, Rotterdam et Stuttgart.

Le rapport d'Inrix est réalisé à partir de l'étude de milliards de données communiquées par une centaine de sources, comme les taxis, les navettes d'aéroport, les camionnettes de livraison, les camions routiers et les voitures de particuliers.

Baisse du trafic de 6 % en France au premier trimestre 2013

D'une année sur l'autre, la circulation dans l'Hexagone s'est fluidifiée avec une baisse des heures perdues dans les bouchons de l'ordre de 12 %, soit 5 heures en moins pour les conducteurs par rapport à 2011. Ils sont restés davantage bloqués sur les routes que les Britanniques, les Espagnols et les Italiens, mais nettement moins que les Belges. Ces derniers coiffent le classement avec 22 heures de plus que les Français dans les bouchons.

En France, les chiffres de la circulation routière montrent une baisse continue du trafic au premier trimestre 2013. Les premiers résultats font état d'une diminution de 6 % par rapport à la même période l'année dernière.

Détail des 13 villes analysées, avec comparaison du nombre d'heures perdues en 2011 et en 2012 :

Classement

Ville

Heures perdues en 2012

Heures perdues en 2011

Baisse en % depuis 2011

1

Paris

63

70

-9 %

2

Lyon

46

54

-14 %

3

Bordeaux

46

51

-9 %

4

Toulon

41

44

-6 %

5

Grenoble

40

43

-6 %

6

Toulouse

40

47

-14 %

7

Strasbourg

40

44

-10 %

8

Nantes

38

41

-7 %

9

Rennes

35

35

-1 %

10

Caen

30

33

-11 %

11

Nancy

26

30

-15 %

12

Tours

22

27

-18 %

13

Clermont-Ferrand

21

24

-13 %

Damien