Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les inégalités en Bourgogne Franche-Comté plus réduites que dans le reste de la France

Image d'illustration ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
richesse et pauvreté

L’INSEE affirme qu’en 2012, le niveau de vie* médian par habitant en Bourgogne / Franche-Comté est de 19.140 euros, soit plus faible de 370 euros que la moyenne en France métropolitaine. Néanmoins, les inégalités y sont moins marquées. Le phénomène s’explique notamment par la proximité avec la Suisse. 


Publicité

Les familles monoparentales et les chômeurs sont les plus exposés au risque de pauvreté, contrairement aux couples sans enfant.  Les locataires sont également davantage exposés à la pauvreté : 1 sur 4 vit en situation de pauvreté monétaire contre un propriétaire sur 15. L’espace périurbain regroupant les communes situées dans les couronnes des pôles, abrite une population plus homogène socialement. Comme ailleurs en France métropolitaine, la géographie de la pauvreté est très liée à celle des villes et de leur zone d’influence.  

Moins d’inégalités en Bourgogne-Franche-Comté qu’en France

En Bourgogne-Franche-Comté, la pauvreté monétaire concerne un habitant sur huit et touche 352.000 personnes en Bourgogne Franche-Comté en 2012. Le taux de pauvreté est de 12,8% soit 1,5 point de moins qu’en moyenne en France métropolitaine. 

Selon l’INSEE, la moitié des personnes pauvres de la région vit avec mois de 798 euros. L’échelle des niveaux de vie est plus resserrée qu’en moyenne au niveau national. Elle varie de 11.000 euros par an au maximum pour les 10 % des personnes les plus modestes à 34.150 euros au minimum pour les 10 % des personnes les plus aisées. Le niveau de vie plancher des 10% des personnes les plus aisées est 3,7 fois plus important que le niveau de vie plafond des 10% les plus modestes. 

L’INSEE affirme que les personnes pauvres sont surreprésentées dans les grands pôles urbains, là ou l’habitat social est concentré. En Bourgogne Franche-Comté, 44% des personnes pauvres vivent ainsi dans l’un des 16 grands pôles urbains bien que ces derniers regroupent 35% de la population régionale. 

Une zone frontalière moins touchée par la pauvreté

En Bourgogne Franche-Comté, l’INSEE constate que les inégalités de niveau de vie sont moins nombreuses et la pauvreté moins implantée. Le phénomène s’explique par une proximité à la frontière suisse.

Les habitants des communes proches de la frontière suisse ont des revenus médians plus élevés qu’en moyenne régionale et sont donc davantage protégés du risque de pauvreté. Les petites aires situées dans le Doubs sont donc moins touchées par la pauvreté. Les taux de pauvreté à Morteau, Maîche et Valdahon sont inférieurs à 9%. 

(source : Christine Lecrennais, Céline Silatctchom, Jérôme Bourgeois et Audrey Mirault ; INSEE)

  • *Niveau de vie : Revenu disponible du ménage, divisé par le nombre d'unités de consommation (UC) : en savoir plus ici
  • Niveau de vie médian : niveau de vie qui partage la population en deux partie égales : la moitié des habitants dispose d'un niveau de vie infériuerà ce montant, l'aitre moitié dispose d'un niveau de vie supérieur.  


Sarah A.

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ