Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les priorités du sénateur LR de Haute-Saône Michel Raison

© - cliquez sur l'image pour agrandir

À la veille des échéances électorales de 2017, maCommune.info a demandé à l'ensemble des parlementaires, sénateurs et députés de Franche-Comté ainsi qu'aux quatre présidents de départements et au président du grand Besançon quelles étaient leurs trois priorités actuelles au niveau local, régional et national. Le sénateur "Les Républicains" de Haute-Saône Michel Raison a été le premier à nous répondre. Il souhaite accélérer le désenclavement de la Haute-Saône, maintenir un réseau de soins de qualité et de proximité et souhaite insuffler la création d'une École Nationale de l’Apprentissage et des Métiers.

Publicité

Enjeu local ou départemental : accélérer le désenclavement de la Haute-Saône

Il est avant tout économique. Il intéresse tout particulièrement les secteurs haut-saônois les plus fragiles qui, globalement, sont les moins accessibles, car éloignés des grandes agglomérations et de leurs infrastructures de transport (autoroutes, gares TGV …). Comme en 2006, les élus haut-saônois doivent à nouveau se mobiliser pour relancer le projet d’autoroute Langres-Vesoul dont nous étions convenus que la déviation de Port-sur-Saône, désormais en cours de construction soit la pierre angulaire, avec celle de Langres-sud. Au rythme actuel de la modernisation de la RN 57 ou de la mise à 2*2 voies de la RN 19, c’est la seule formule pour désenclaver efficacement la Haute-Saône sans devoir attendre après 2050.

Enjeu régional : maintenir un réseau de soins de qualité et de proximité

Je pourrais développer le sujet central de la mise en œuvre d’une réforme territoriale qui reste très imparfaite. Je pense à l’essor de la nouvelle Région Bourgogne-Franche-Comté qui doit fonder de nouvelles coopérations avec les groupements de communes ou avec les Conseils départementaux. Mais si de nombreux sujets de notre vie quotidienne sont directement impactés par cette nouvelle organisation entre collectivités, l’un des principaux enjeux pour notre société est l’amélioration de la démographie médicale et paramédicale. Je constate plus particulièrement le déficit grandissant en médecins qui frappe de nombreux territoires ruraux de notre Région, mais aussi certains quartiers urbains. Au plan national, nous pouvons favoriser une meilleure répartition géographique des praticiens libéraux au travers d’un système équilibré entre incitation et encadrement comme c'est déjà le cas pour les infirmiers. Par exemple, je plaide depuis longtemps au Parlement pour un plafonnement du nombre de médecins dans les zones déjà surdotées.

Enjeu national : créer une École Nationale de l’Apprentissage et des Métiers

Je ne développerai pas les missions régaliennes d’un État qui doit se faire respecter (sécurité intérieure et extérieure, justice, diplomatie …). Dans un contexte qui reste très difficile sur le plan de l’économie et de l’emploi, ma priorité serait le développement de l’apprentissage qui est une voie de formation efficace, adaptée aux enjeux et à la diversité de notre tissu économique, qu’il soit artisanal, industriel et dans les services. C’est aussi une voie de formation qualifiante apportant une réponse aux aptitudes très différentes de nos jeunes, dont un grand nombre a heureusement le goût pour des métiers considérés comme plus manuels. L’expression « avoir de l’or dans les mains » pourrait ainsi être gravée au fronton des établissements de l’ENAM, École Nationale de l’Apprentissage et des Métiers, que je rêverai de voir créée au sein de l'Éducation nationale ou même en dehors si les freins ne pouvaient être levés.

Albert Ziri

Votre météo avec

Evénements de haute-saone