Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les producteurs laitiers mobilisés contre Lactalis

© archives carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
crise du lait

Alors que le  numéro un mondial des produits laitiers Lactalis a annoncé la reprise des négociations sur le prix du lait ce mardi 30 août 2016 à Laval, les producteurs se mobilisent autour d'une quinzaine de sites en France. En Haute-Saône, une mobilisation est prévue dans la soirée peu après 21h30 sur le site de Loulans-Verchamp.

Publicité

Reprise des négociations mardi à Laval 

La rencontre est prévue à la Préfecture de Mayenne, précise le communiqué du groupe alors que des actions nationales contre des sites Lactalis ont débuté lundi à l'appel de la FNSEA, premier syndicat agricole. Ces actions sont accompagnées d'opérations de sensibilisation des consommateurs a précisé le secrétaire général de la FNSEA Dominique Barrau. Dans ce contexte, le géant laitier a appelé "au calme et à la responsabilité de tous" et "s''interroge sur la surenchère d'actions orchestrée par la FNSEA".

"Au moins entre 290 et 300 euros"

"Les actions se feront avec peu de monde et dans le temps (...) c'est symbolique", a expliqué le président de la FDSEA d'Ile-et-Vilaine Loïc Guines, présent à Cesson-Sévigné, un des sites visés par les producteurs. "Ce que l'on demande c'est que Lactalis arrive au moins entre 290 et 300 euros", car obtenir plus, selon lui, est inenvisageable en raison du marché, plombé par la surproduction européenne. Selon M. Barrau toutefois, la FNSEA n'a pas "de recommandation précise" sur le prix qui devrait être accordé par Lactalis, mais laisse juges sur ce point les organisations de producteurs qui participent directement aux négociations. 

Mobilisation en Haute-Saône

Les producteurs laitiers de Haute-Saône mèneront une opération de blocage du site Lactalis situé sur la commune de Loulans-Verchamp. La mobilisation devrait avoir lieu dans la soirée vraisemblablement aux alentours de 22h. "Cette opération se renouvellera tant que Lactalis n’aura pas accepté la juste revendication des producteurs.

Une première bataille a été perdue la semaine dernière les producteurs ne perdront pas cette nouvelle guerre du lait" expliquent des responsables FDPL et de la FDSEA de Haute-Saône. 

Damien