Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les profs occupent l’IUFM de Besançon

Equipés de sac de couchage, une trentaine de profs envisagent de passer la nuit à l'IUFM ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Ils se mobilisent pour sauver les 30 Instituts universitaires de formation des maîtres menacés selon eux par une réforme annoncée en juin.

Publicité

A Besançon, ils étaient une trentaine à participer à « la nuit des UIFM » en occupant les locaux de l’un des deux sites bisontins. Equipés de sacs de couchage, ils avaient bien l’intention d’y passer toute la nuit de jeudi à vendredi. Par cette action symbolique, ils veulent faire savoir que « la réforme annoncée en juin dans la précipitation et menée sans concertation avec les personnes compétentes va à l’inverse des améliorations à apporter ».

Les syndicats dénoncent plusieurs points : le recrutement prévu à bac + 5,  ce qui écartera certaines classes sociales de l’accès au métier d’enseignant, l’enseignant stagiaire sera directement sur le terrain après le concours, la titularisation se fera sous la seule responsabilité d’un inspecteur et non plus d’un jury, l’absence de cadrage national…

« Nous voulons un moratoire d’un an pour concevoir et organiser une véritable formation universitaire professionnelle, car il faut reconsidérer le contenu des concours, leur place, le type d’épreuves et concevoir des masters adaptés à une réelle formation professionnelle », estiment les syndicats, car « enseigner est un métier qui s’apprend ».

Le président de l’Université invité à une réunion-débat n’a pas donné suite. Peut-être aurait-il pu éclairer la lanterne des squatteurs ? « Il y a beaucoup trop de flous dans ce projet. D’abord Nicolas Sarkozy avait carrément annoncé la fermeture des IUFL, avant que son ministre de l’Education revienne en arrière. Mais on n’est sûr de rien. On manque vraiment d’informations», dénonce une enseignante. « On n’est sûr que d’une seule chose c’est que le gouvernement veut faire des économies », complète un collègue.

Outre les deux sites bisontins, l’IUFM dispose de trois autres antennes dans la région à Lons-le-Saunier, Vesoul et Belfort. 

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille