Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les Verts: «L’université ne doit pas être inféodée au marché»

Dans un communiqué, Les Verts de l’agglomération bisontine prennent position sur le conflit à l’université qu’ils estiment «menacée».

Publicité

«L'université de Franche Comté est en grève illimitée comme de nombreuses autres universités françaises. La politique mise en œuvre depuis 2007, qui s'inscrit dans une logique de concurrence effrénée entre établissements et vise à terme à la création de 10 pôles d'excellence entrainant inévitablement la dévalorisation des «petites» universités sinon leur mort lente, suscitait déjà une profonde inquiétude.

La réforme du statuts des enseignants-chercheurs qui conduit à donner aux présidents d'université tout pouvoir en matière d'organisation des services et en matière de promotion, la mise en place à la hussarde de la réforme de la formation des enseignants du primaire et du secondaire, le démantèlement du CNRS auquel on ajoutera le discours méprisant du président de la république à l'égard des universitaires ont largement de quoi provoquer la colère.
 
Les Verts de l'agglomération bisontine soutiennent ce mouvement qui exige le retrait de réformes aux conséquences catastrophiques pour l'université qui doit rester un lieu de production et de transmission des savoirs qui ne soit pas inféodé aux logiques du marché.
 
Ils attendent de l'ensemble des élus un positionnement fort et clair pour la défense de l'université de Franche-Comté, un positionnement qui ne se contente pas de déclarer Besançon ville accueillante pour les étudiants sans réaliser ce que cette affirmation a de dérisoire si à terme il n'y a plus d'étudiants à accueillir ; qui ne se contente pas, comme nos deux députés, de saluer un effort budgétaire en trompe l'œil (une augmentation qui masque des transferts de charges et des suppressions de postes)».
redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon