Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L'Europe a besoin d'investissements, l'"Allemagne aussi"

©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir

Pierre Moscovici , le futur commissaire européen aux Affaires économiques, a estimé vendredi que l'Allemagne avait, comme la zone euro, besoin d'investissements privés et publics, tout en se défendant de vouloir donner des leçons à Berlin.

Publicité

"On a besoin d'investissements publics et privés, en Europe et en Allemagne aussi", a déclaré l'ancien ministre socialiste des Finances au micro de la radio Europe 1. "Je ne donne de leçons à personne, chaque pays doit être capable de définir sa propre politique économique, ça vaut pour l'Allemagne, ça vaut pour la France", a-t-il déclaré. 

Mais "il y aura des investissements privés autant que possible et des investissements publics si nécessaires", le mandat de la prochaine Commission européenne, dirigée par Jean-Claude Juncker, étant "de faire en sorte que la croissance soit plus forte, que l'emploi redémarre et que ça passe à travers l'investissement".

 Berlin s'accroche à son objectif d'équilibre du budget fédéral pour 2015

Confrontée à un affaiblissement de sa croissance, l'Allemagne, qui reste la première économie européenne et une locomotive pour la zone euro, est l'objet d'appels tous azimuts à dépenser plus. La Banque centrale européenne (BCE) a envoyé début octobre un message en ce sens à Berlin qui s'accroche à son objectif d'équilibre du budget fédéral l'an prochain.

Jeudi, les principaux instituts de conjoncture allemands, qui ont révisé en nette baisse leurs prévisions communes de croissance pour 2014 et 2015, ont également recommandé à Berlin de faire des investissements publics.

Le futur président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a proposé un plan d'investissements de 300 milliards d'euros sur trois ans. Mercredi, Pierre Moscovici a reçu l'approbation du Parlement européen pour prendre le portefeuille des Affaires économiques dans la commission Juncker.

(Source : AFP)

Damien