Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L'INSEE prévoit une hausse de 3,5% de la population en 2020

En 2020, la Franche-Comté compterait 1183000 habitants contre 1143000 en 2005 (Photo©carvy) - cliquez sur l'image pour agrandir
Les quatre départements francs-comtois devraient enregistrer une hausse du nombre de leurs habitants à l'horizon 2020.

Publicité

La Franche-Comté va vraisemblablement connaître un accroissement de sa population de 3,5% entre 2005 et 2020, soit 40000 habitants supplémentaires. C’est ce qui ressort d’une étude de l’INSEE et du conseil régional présenté hier à Besançon. « La Franche-Comté devrait continuer à croître, qui plus est dans les quatre départements », a estimé Patrice Perron, rédacteur en chef à l’institut. C’est le Doubs qui aurait la progression la plus forte passant de 513500 habitants à 538700 soit 25200 personnes en plus. Deuxième en terme de progression, la Haute Saône avec une progression de 6400 habitants, de 234400 à 240800, suivi par le Jura qui passerait de 255500 à 259800 habitants (+4300) et le Territoire de Belfort enregistrant une hausse de 3600 personnes en progressant de 139800 à 143400 habitants. Selon cette projection en terme de croissance de la population, la Franche-Comté se placerait au 13ème rang des régions et à la seconde place des régions de l’est derrière l’Alsace mais nettement devant la Lorraine et Champagne-Ardennes, deux régions qui devraient perdre des habitants entre 2005 et 2020. Les chiffres par départements cachent de fortes disparités parmi les 11 pays étudiés par l’INSEE. Alors que certains d’entre eux comme le Pays Graylois et Pays des Sept rivières vont progresser de 21% entre 1999 et 2020, la plupart des autres connaîtront des évolutions plus mesurées. Cependant, le seul prévu à la baisse est le Pays des Vosges saônoises avec une prévision de -1,4%. En ce qui concerne Besançon et ses alentours (109 communes) l’évolution prévue est la suivante : 199 300 habitants en 2020 et 200000 en 2030, soit un gain de 11200 personnes par rapport à 1999. Ces travaux de prospective sont destinés à réorienter les politiques régionales notamment en matière de transports. André Piétrucci du conseil régional a d’ailleurs évoqué les discussions déjà en cours sur la réouverture de la ligne Besançon-Vesoul et la mise en service entre Montbéliard et le site médian (futur hôpital de Belfort-Montbéliard) d’un type de transport alternatif.
redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon