Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Loi travail, la motion de censure de la gauche échoue à deux voix près : la réaction de Barbara Romagnan

© - cliquez sur l'image pour agrandir

La motion de censure contre le gouvernement Valls n’a pu être déposée ce jeudi 7 juillet 2016. Il manquait deux voix pour atteindre les 58 signatures obligatoires aux députés écologistes, PCF et certains socialistes frondeurs pour que cette motion soit validée. Réaction de Barbara Romagnan, députée frondeur du Doubs.

Publicité

C’est suite au 49-3 utilisé mercredi 6 juillet 2016 par le premier ministre Manuel Valls pour faire passer la loi travail à l’Assemblée que la gauche a souhaité déposer une motion.Seulement, elle a récolte 56 voix sur les 58 signatures requises pour qu’elle soit validée. Barbara Romagnan, députée frondeur du Doubs voté pour cette motion. Elle répond aux questions de MaCommune.Info.

MaCommune.Info : Pourquoi avoir déposé une motion ?

Barbara Romagnan : "A cause du 49.3 nous ne pouvions pas débattre de la loi ni apporter des amendements, d’autant plus que le texte proposé n’avait  pas substantiellement  changée. Le seul moyen "démocratique" que nous laissaient les institutions pour manifester notre opposition tant sur le texte d’ailleurs mais aussi sur la méthode avec l’utilisation du 49-3, c’était la motion. Il faut savoir qu’il n’y a même eu quelques minutes de débats à l’Assemblée. Et c’est un vrai problème car nous avons été élus, nous représentons nos électeurs, qui en majorité sont contre ce texte et nous n’avons pas pu nous exprimer. Lors du passage en force de Loi Macron avec le 49-3 nous avions pu débattre et échanger".

Il n’a manqué que deux voix pour que la motion soit validée, comment expliquer cet échec ?

 B.R. : "Chacun prend ses responsabilités.  Moi personnellement, personne ne me ferais signer un texte que je ne souhaite pas signer. Désormais ce sera aux élus qui n’ont pas signé cette motion d’expliquer à leurs électeurs pourquoi. Mais malheureusement pour nous, le hasard fait qu’il nous en manquait deux. Quand bien même la motion de censure serait passée et le texte retiré ; cela n’aurait résolu tous les problèmes. A mon sens cette loi travail est régressive et crée de nouvelles difficultés. Mais il n’en reste pas moins qu’il y a un taux de chômage très élevé et que de plus en plus de gens sont dans des situations de subordination. Ce texte n’apporte pas de réponse et à mon avis encourage ceux qui ont déjà un emploi à travailler plus. Donc il n’y a pas de juste répartition de l’emploi.  

A cette heure où nous rendons tous hommage à Michel RocardUn autre partage du temps de travail a fait aussi parti de ses combats et faisait encore parti de ses combats. Moi je crois qu’une loi aurait pu être une opportunité extraordinaire de donner pour pouvoir permettre à tout le monde de pouvoir travailler et de vivre dignement".

Aujourd’hui la gauche est fortement divisée, comment envisagez-vous les élections présidentielles en 2017 ?

B.R. : "Mal et je suis d’autant plus dépitée que nous étions au pouvoir depuis quatre ans et que normalement c’était une opportunité pour pouvoir améliorer les choses. Dans certains secteurs il y a eu une évolution mais l’état de fragmentation dans lequel est la gauche et le pays, et l’état de violence aussi qui est inscrit dans notre présent est extrêmement préoccupant".

"Je rappelle aussi que cette loi travail était censé favoriser le dialogue social. Le résultat c’est qu’aujourd’hui il y a une tension sans précédent dans le pays ainsi que des fractures très fortes à l’intérieur de la gauche politique et de la gauche syndicale. Il ne me semble pas que ses mesures aient été propices à un apaisement"

Lou

Votre météo avec

Evénements de DOUBS

Sam, 10 Décembre 2016 9h30 - 12h00
DELUZ Grande rue) - Deluz
Sam, 10 Décembre 2016 0h00 - Dim, 11 Décembre 2016 0h00
-
Christophe Corne à San Fransisco (Etats-Unis)
Dim, 11 Décembre 2016 10h00
Malbuisson - Malbuisson
Dim, 11 Décembre 2016 10h00 - 16h00
arc et senans - Arc-et-Senans