Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Lumières d’Afrique 2012 : de la mémoire et de l’audace

Gérard Marion, directeur du festival Lumières d'Afrique, et Hélène Brocard, qui assure un service civique à l'Apaca, avec le trophée du prix Coup de coeur du public, oeuvre de l'artiste burkinabè Vincent-de-Paul Zoungrana © miss dom - cliquez sur l'image pour agrandir
© dr - cliquez sur l'image pour agrandir
cinéma africain

"Un festival de mémoire et d’audace !" C’est ainsi que Gérard Marion, directeur du Festival des cinémas d’Afrique de Besançon, Lumières d’Afrique, titre son édito dans le programme du millésime 2012 qui se déroule du 10 au 18 novembre. Mémoire : celle d’Auguste Lumière né dans cette ville il y a 150 ans, celle de la déclaration d’indépendance de l’Algérie et celle des débuts du cinéma tunisien. Audace : avec de premiers films mais aussi une multitude de propositions qui invitent l’Afrique dans la capitale comtoise là où on ne l’attend pas forcément.

Publicité

"Notre travail est celui de passeurs d’images. Hormis La Pirogue, tous les films que nous programmons sont inédits à Besançon", souligne Gérard Marion, directeur du festival Lumières d’Afrique. Comme chaque année, l’équipe de bénévoles de l’Apaca (Association pour la promotion des arts et cultures d’Afrique), qui a concocté la programmation du millésime 2012, a fait une sélection fine de films peu ou pas diffusés en France, longs métrages, courts métrages et documentaires, en prenant soin de la diversité des thèmes et des pays représentés. 

La 12e édition de ce Festival des cinémas d’Afrique réserve la découverte de 46 films de 24 pays différents, dont 10 longs métrages en compétition. Parmi ceux-ci, trois premiers films dont deux réalisés par des femmes. "Le premier, Agadir Bombay, traite de la prostitution au Maroc ce qui est très courageux de la part de la réalisatrice, Myriam Bakir, estime Gérard Marion. Le second, Kedach ethabni (Combien tu m’aimes), de Fatma Zohra Zamoum, est un très beau film sur le divorce en Algérie." 

Premiers films tunisiens

Hors compétition, outre les films et conférences en lien avec les 50 ans de l’indépendance de l’Algérie ou les 150 ans de la naissance d’Auguste Lumière à Besançon, l’un des points forts de ce 12e festival est la section "mémoires d’Afrique". "Cette année, nous y mettons la Tunisie à l’honneur, signale-t-il. Nous présentons deux films restaurés par les Archives françaises du film dans le cadre du plan de sauvegarde des films anciens du ministère de la Culture : La fille de Carthage, le premier long métrage de Tunisie réalisé par un Tunisien, datant de 1924 ; et Le fou de Kairouan, de 1939, premier film musical et premier film réalisé en arabe en Tunisie".

Comme à l'accoutumée, Lumières d’Afrique ajoute à son volet cinématographique des conférences et rencontres, des expositions, un concert, le programme "jeune public" Afri-mômes et un bivouac littéraire. 

Tout le programme est téléchargeable sur le site du festival, ci-dessous

miss.dom

Votre météo avec

Evénements de Besançon

©Ville de Besançon
Sam, 10 Décembre 2016 15h00
Granvelle - Besançon
Dédicaces A.VIAL pour son livre " Béatrix de Cusance"
Sam, 10 Décembre 2016 15h00 - 17h00
Maison de la Presse, 58 Grande rue 25000 Besançon - Besançon
©Alexane Alfaro
Sam, 10 Décembre 2016 17h00
PONT DE LA REPUBLIQUE - Besançon
Sam, 10 Décembre 2016 17h30 - 18h15
PETIT KURSAAL - Besançon
Ven, 9 Décembre 2016 20h00 - Sam, 10 Décembre 2016 19h00
THEÂTRE LEDOUX (BESANCON) - Besançon