Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Lyon ne renonce pas à sa Cité de la Gastronomie "avec ou sans Paris"

réaction

Suite à la proposition de création d’un réseau de "Cités de la gastronomie" autour du "socle" Tours, Paris-Rungis et Dijon, avalisée par trois ministères (voir notre article du 11 janvier 2013), Georges Collomb, sénateur-maire PS de Lyon, s’insurge, déclarant : "Lyon aura une Cité de la Gastronomie avec ou sans Paris".

Publicité

Le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb a assuré vendredi que malgré les préconisations de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), écartant sa ville au profit de Dijon, Paris-Rungis et Tours, Lyon "aura une Cité de la gastronomie". "Lyon aura de toute manière une Cité de la gastronomie, avec ou sans Paris, car on n'a jamais eu l'habitude d'avoir des mannes publiques et on fera comme par le passé entre Lyonnais", a déclaré M. Collomb.

Il réagissait aux préconisations de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), validées vendredi 11 janvier 2013 par le gouvernement, de constituer un "réseau" de "Cités de la gastronomie" avec un  "socle" Tours, Paris-Rungis et Dijon". Sans être totalement exclue comme Beaune, seule commune de droite, la candidature de Lyon devait être "repensée et refondée", notamment en terme de superficie, selon la mission.

Une "seconde chance" qui n'est pas envisageable pour M. Collomb. "On fait les projets qui sont réalisables et si la Mission dit qu'il faut faire une Cité de la gastronomie sur les 50.000 m2 de l'Hôtel Dieu - au lieu des 15.000 prévus - , ce n'est pas raisonnable", a assuré celui qui s'"'enorgueillit" d'avoir maintenu "la dette de la  Ville de Lyon au même niveau qu'en 2000".

"On essaie de faire des projets qui peuvent être financés", a-t-il martelé, rappelant que le projet lyonnais de Cité de la gastronomie dans le cadre de la reconversion de l'Hôtel Dieu, était financé "par un partenariat privé à 80% et par des fonds publics".

Selon lui, "la réponse à la question de savoir si Lyon mérite d'être nommée capitale de la gastronomie, sera donnée dans dix jours avec le salon international de la restauration et de l'hôtellerie (Sirha)". "C'est 170.000 personnes attendues, 20% de visiteurs étrangers, entre 1.700 et 1.800 chefs présents, à peu près 500 étoiles", a-t-il souligné.

"Nous on fera avec ou sans", a encore dit M. Collomb, rappelant qu'en dépit de l'élimination de sa ville au titre de capitale européenne de la Culture, Lyon avait toutefois érigé en 2013 le nouveau quartier de La Confluence. "On fera de même pour la Cité de la gastronomie et on continuera à faire avec Paul Bocuse et les 64 étoiles de Lyon et les milliers de chefs qui viennent tous les deux ans au Sirah", a-t-il conclu.

(source : AFP)
miss.dom

Votre météo avec

Evénements de dijon

Mer, 17 Janvier 2018 20h30
Zenith de Dijon - Dijon
Mar, 20 Mars 2018 20h30
Zenith de Dijon - Dijon
Ven, 27 Avril 2018 20h00
Théâtre des Feuillants - Dijon