Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Macron et "la leçon de Besançon" pour l'industrie française

- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
discours

Après une fin de matinée et un déjeuner à l'école Cuisine Mode d'emploi(s), Emmanuel Macron a inauguré  le salon Micronora. Une visite d'une heure et demie à l'issue de laquelle il a prononcé un discours sur l'industrie française.

Publicité

On sentait une certaine fébrilité dans les allées de Micronora à Micropolis Besançon. Entouré du maire Jean-Louis Fousseret, mais aussi de la présidente de Région Marie-Guite Dufay et de Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs, Emmanuel Macron est arrivé vers 14h ce mardi 27 septembre, jour d'ouverture du salon. Sourires, échanges de poignées de main, selfies avec quelques jeunes et moins jeunes ; on le croirait en campagne. "Bonjour président, enfin... futur président ! " lui lance un exposant. Macron ne relève (presque) pas. Il sourit. Dans les allées du salon ou dans son parcours vers la présidentielle, il avance pas à pas. À la question "Êtes-vous candidat ?", il botte en touche… pour l'instant. "Je suis en tout cas quelqu'un qui a envie de faire avancer les choses sur le plan du rapport entre l'action publique et politique et sur les propositions en profondeur pour refonder notre pays…"

 "Pas de fatalité industrielle…"

Guidée par le président et la directrice du salon, Thierry Bisiaux et Michèle Blondeau, l'ancien ministre de l'Économie a sillonné les allées du salon durant plus d'une heure pour découvrir le savoir-faire des microtechniques au service de de l'innovation pour l'industrie de demain et l'avenir du territoire bisontin. En parlant de la crise horlogère des années 70 dans la région et en écho aux difficultés d'Alstom Belfort,  Emmanuel Macron estime qu'il n'y a pas de fatalité industrielle. 

  • "C'est aussi, au fond ce que salon vient célébrer. C'est cette leçon de Besançon en quelque sorte qui nous enseigne qu'il n'y a pas de fatalité. Que parfois les choses prennent du temps, mais que nous avons une capacité à nous réinventer sur le long terme et qui est au cœur du défi industriel français "
Damien

Articles liés

©

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Sam, 22 Juillet 2017 14h30 - 18h45
LA GARE D'EAU - Besançon
Heures d'orgue de l'été
Dim, 23 Juillet 2017 17h00
CATHÉDRALE SAINT-JEAN - Besançon
Dim, 23 Juillet 2017 17h00 - 18h00
Cathédrale Saint-Jean - BESANCON
Soirs d'été 2017
Lun, 24 Juillet 2017 18h30 - 20h00
CENTRE DIOCESAIN - Besançon
Mer, 26 Juillet 2017 10h00 - 14h00
Centre-Ville de Besançon - Besançon