Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Mais où va Sochaux ?

Cédric Bakambu et les Sochaliens, encore impuissants à Toulouse... - cliquez sur l'image pour agrandir
Foot (Ligue 1)

Battus (2-0) à Toulouse dans un match qu’ils auront traversé, de bout en bout, telle une ombre, les Sochaliens ont terminé l’année par une troisième défaite consécutive. Sans un très net regain de forme en 2013, l’actuelle 18e place aura bien du mal à être améliorée…

Publicité

Huit jours de vacances, il n’y aura rien de trop pour espérer se vider les têtes, après une phase aller pas loin d’être catastrophique. Avec 16 malheureuses unités à mi-parcours, le FCSM est en effet bien loin du compte. Assez logique, finalement, si l’on se réfère à ce seul match, ce dimanche après-midi à Toulouse qui, comme le dernier contre Brest, a fait clignoter tous les voyants au rouge.

Dans le jeu, on ne reconnaît plus cette équipe capable d’enchaîner les séquences. Les joueurs ne sont en effet plus tout à fait les mêmes, d’accord, mais de là à atteindre une telle léthargie au Stadium… En 90 minutes, les joueurs d’Eric Hély n’auront pas pu se procurer une seule occasion digne de ce nom. Une misère ! Chez cette équipe toulousaine toujours aussi hermétique, mais également toujours aussi ennuyante à regarder (4-1-4-1 à domicile…), cela a donc donné un spectacle plus long qu’un dimanche sans pain.

La récompense pour Regattin

Dans l’affaire, le Téfécé, malgré ses très nombreuses absences, a juste été meilleur partout. A commencer par le domaine de l’envie, ce qui n’est pas sans inquiéter… Les scènes de remobilisation collective, au retour des vestiaires où Eric Hély a probablement dû placer chacun devant ses responsabilités, ont illustré le malaise. Elles n’ont pas entraîné de révolte. Jamais. Mené à la suite d’un coup franc superbe de Regattin (1-0, 25e), obtenu à la suite d’un contre stoppé par une main de Roussillon, Sochaux avait simplement témoigné d’une différence de qualité individuelle, notamment avec le buteur toulousain, logiquement récompensé de ses efforts.

On aurait ensuite aimé qu’un Sochalien suive le pas. Il faudra attendre 2013 pour espérer cela. Car en plus d’avoir été proprement incapables de peser offensivement, les Francs-Comtois avaient encore montré toutes leurs lacunes défensives. Le deuxième but de Rivière, devant une passivité à peine croyable (2-0, 85e), a probablement tout résumé. Sochaux a devant lui toute la phase retour pour éviter une Ligue 2 dont il a, dans ses dernières productions, déjà épousé les contours…

Max_sports