Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Manif contre "le pacte de responsabilité" : la voie des mercureaux fermée en direction de Besançon

Fin de perturbation à 9h20

A l'occasion de la journée nationale d'action contre le pacte de responsabilité, plusieurs manifestants perturbent la circulation depuis 7h30 sur la RN 57 en direction de Vesoul, 2 km après le rond point de Beure. Le mouvement provoque d'imporants bouchons  de la voie des Mercureaux qui est fermée depuis 8h20 dans le sens descendant. A Besançon une manifestation partira à 14h du parking Battant.

Publicité

La circulation est perturbée en direction de Vesoul sur la RN 57 après le rond-point de Beure en raison de la mise en place de barrages filtrants depuis 7h20. A 8h, on notait près d'1km de bouchon cumulé. A 8h20, la voie des Mercureaux a été fermée dans le sens de la descente. La circulation devrait-être perturbée jusqu'à 10h dans ce secteur.

Contre "le pacte de responsabilité"

A cinq jours des municipales, la CGT, FO, la FSU et Solidaires appellent les salariés à descendre dans la rue contre le pacte de responsabilité, pièce maîtresse de la nouvelle politique de François Hollande, sur fond de vives tensions avec les syndicats signataires du pacte.

Plus de 140 manifestations et rassemblements sont prévus dans le pays, et des appels à des arrêts de travail sont lancés, pour cette journée d'action pour l'emploi et les salaires, selon la CGT.

A l'origine de cette mobilisation, Jean-Claude Mailly (FO)  appelle à combattre ce "pacte de complaisance", "une feuille blanche" dont "on ne sait comment il sera financé" et qui ne prévoit "rien" en termes d'emploi en contrepartie des 30 milliards d'euros de baisses de charges concédées aux entreprises. Et, pour lui, défiler mardi, "c'est la meilleure façon" pour les militants de FO "de rendre hommage" à leur ex-dirigeant Marc Blondel disparu dimanche.

Si quelques perturbations sont attendues dans le ciel, aucune n'est prévue à la SNCF ni à la RATP

"retirer le pacte"

"On demande au gouvernement de retirer ce pacte", a lancé Mme Coupé, porte-parole de l'union syndicale Solidaires, alors que le gouvernement prévoit de le finaliser rapidement et d'engager en avril sa responsabilité devant le Parlement sur ce projet.

Outre le privé, les quelque 5 millions de fonctionnaires sont également invités à battre le pavé pour dénoncer "les conséquences désastreuses" pour le service public des 50 milliards d'euros d'économies prévues d'ici 2017 notamment pour financer le pacte.

Du côté des politiques, le Parti de gauche a appelé à "se mobiliser puissamment derrière les syndicats" pour cette "première" action contre le pacte, "d'une grande importance dans le rapport de forces qu'il faudra construire".

Les divergences sur le pacte ont aggravé les clivages syndicaux: le front de refus s'en est pris avec virulence aux centrales réformistes - CFDT, CFTC, CFE-CGC - qui ont paraphé le 5 mars un accord avec le patronat sur les contreparties du pacte, mettant le projet sur les rails.

(avec AFP)

 

Damien

Votre météo avec

Evénements de GRAND BESANÇON