Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Marie-Guite Dufay (PS): « La Franche-Comté absente du plan de relance gouvernemental »

© - cliquez sur l'image pour agrandir
La présidente du conseil régional estime qu’après l’annonce du plan de relance, "un constat s’impose : la Franche-Comté est négligée et les mesures annoncées ne sont pour beaucoup que des mesures déjà inscrites dans les contrats de projet précédents ou fortement cofinancées par la collectivité régionale".

Publicité

"Après la récente visite du Président de la République en Franche-Comté et alors même que les responsables de collectivités locales lui adressaient un message rappelant les projets phare de notre Région, c’est donc une fin de non recevoir pure et simple qui a été renvoyée à la Franche-Comté ».
 
« Alors que notre Région risque, selon de nombreux experts, d’être l’une des plus touchée par la crise économique et sociale que traverse notre pays, les efforts annoncés par le gouvernement sont dérisoires :
- Le TGV Rhin-Rhône est complètement oublié dans le projet gouvernemental, alors qu’il est le plus grand chantier de génie civil en cours dans notre pays, que l’on connaît son apport en terme d’emploi dans notre Région et qu’il est le plus avancé dans l’ensemble des projets du même type de notre pays.
 
- Sur le plan des infrastructures routières, seule la deuxième phase de la déviation de Luxeuil est une réelle nouveauté. Les autres opérations annoncées ne sont que des reprises du contrat de plan 2000-2006 ou préfigurent le Plan de Développement et de Modernisation des Infrastructures dont les collectivités attendent depuis 2006 de connaître le contenu avec précision. Des opérations importantes comme la liaison entre le Doubs et la Suisse par la RN57 ne sont pas évoquées.
 
-Au niveau de l’enseignement supérieur, l’affichage de la deuxième tranche de la faculté de médecine de Besançon n’est en fait qu’un simple recyclage des retards pris par l’Etat dans sa contribution au contrat de projet Etat – Région.
 
Ainsi, dans l’ensemble des annonces faites par le Premier Ministre, la Franche-Comté doit se contenter d’une bien maigre part d’un plan lui même peu ambitieux.
 
La Franche-Comté mérite mieux que des effets d’annonce. C’est pourquoi la Région a construit un budget résolument offensif pour soutenir l’activité économique :
« En 2009, le Conseil Régional injectera 420 millions d’euros de crédits d’intervention dans l’économie régionale, dont 188 millions au titre des investissements.  Au quotidien, la Région renforçe ses efforts en matière de développement économique, de solidarité, d’investissements sur le terrain ou de formation professionnelle pour peser réellement et contribuer à limiter au mieux les difficultés vécues par les Francs-Comtois", rappelle Marie-Guite Dufay.
 
 
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille