Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Match nul de Sochaux à Nancy (1-1)

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Foot (L1)

"C'est un point de pris !" Réaction de l'entraineur sochalien qui se satisfait du résultat après un match très décousu. Menés à la mi-temps, les joueurs du FCSM,  pourtant supérieurs dans cette rencontre, ont bien réagit en seconde période sans pour autant remporter la rencontre qu'ils auraient logiquement du gagner. 

Publicité

Puygrenier a ouvert le score à la 15e minute sur une une passe de Mollo. Si Sochaux narguait Nancy en gardant la balle durant près des trois quarts de la rencontre, l'égalisation a tardé. Roudet égalisait enfin à la 56e minute sur une passe décisive Yartey. Les Sochaliens auraient pu, auraient du, gagner. Il ne repartiront qu'avec un point, mais avec l'idée qu'il y a beaucoup plus faible qu'eux... 

Les réactions 

Éric Hely (entraîneur de Sochaux): "C'est un point de pris. Il ne faut pas oublier qu'on était menés à la pause. C'est vrai qu'on aurait pu gagner le match mais dans les cinq dernières, on aurait pu le perdre et perdre aurait été une catastrophe sur le plan moral. On va donc se satisfaire de ce point.  Sans l'arrêt miraculeux de Pouplin, on repart avec une défaite. On est mieux  depuis quatre journées et je pense que ce nul va redynamiser le groupe et  l'encourager à continuer à travailler dans la voie sur laquelle on est, pour atteindre l'objectif que l'on s'est fixé, le maintien."

Jean Fernandez (entraîneur de Nancy): "On est  déçus. Dans la situation où on est, on était dans l'obligation de prendre les  trois points. Ensuite, quand on regarde la physionomie du match, on se dit  qu'avoir pris un point, c'est bien aussi parce qu'on a été dominés par cette  équipe de Sochaux qui était plus technique que nous. On a réalisé une première  période très, très moyenne. On a eu du mal à conserver le ballon, on n'a pas réussi à faire deux-trois passes. La chance qu'on a eu, c'est qu'on marque sur la seule occasion. En deuxième période, on était un peu mieux et à dix contre onze, c'est là qu'on a peut-être le mieux joué, mais on est tombé sur un très bon gardien. C'est le foot. Ce qui me gêne sur les deux derniers matches, ce sont les deux exclusions, deux attaquants, et les blessures. On va essayer de bien préparer la venue de Paris mais on se pose aussi la question de savoir avec quelle équipe on va évoluer."

Damien

Votre météo avec