Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Mauvaise passe pour La Grande Récré, qui ferme 20% de ses magasins en France

© DR - cliquez sur l'image pour agrandir

L'enseigne de jouets La Grande Récré a annoncé vendredi la fermeture de 20 % de ses magasins en France, confirmant la fragilité d'un secteur en pleine restructuration et présageant un Noël compliqué, selon les professionnels. 

Publicité

Propriétaire de la marque, le groupe français Ludendo avait été placé en redressement judiciaire à la mi-mars en raison de difficultés commerciales et financières. Sa dette, de l'ordre de 150 millions d'euros, va être échelonnée sur dix ans. Sa période d'observation de six mois, décidée en mars par le tribunal de commerce, a été maintenue lors d'une audience intermédiaire le 14 mai.

"On a fait le calcul des magasins qui sont peu, voire très peu, rentables et ceux qui ne sont pas rentables du tout. On va progressivement mais rapidement fermer, à partir du mois prochain, 53 magasins en France", soit 20 % du réseau de son enseigne-phare, a annoncé vendredi un porte-parole de Ludendo à l'AFP, confirmant une information du Figaro.

  • Selon cette même source, "une quarantaine d'emplois" seront supprimés au siège de Ludendo, mais le nombre total de postes directement concernés n'est pas encore dévoilé.

Au total 199 magasins, dont 88 franchises, resteront ouverts après ce plan. 

Rentabilité en berne

Fondé en 1977 par Maurice Grunberg, Ludendo, numéro 2 en France derrière Toys'R'Us, est spécialisé dans le commerce des jeux, des jouets, de la fête et des loisirs pour l'enfant et la famille. 

Avec un chiffre d'affaires sous enseignes de 460 millions d'euros en 2017, il compte parmi les grands du jouet en Europe, avec près de 400 magasins dans le monde, 2.500 collaborateurs directs et 100 franchisés.

Mais Ludendo, détenu à 62 % par la holding familiale, peine à redresser sa rentabilité depuis plusieurs années. Fin 2015, déjà, le groupe, après avoir cédé son enseigne Hamleys, avait été placé en procédure de sauvegarde financière accélérée afin de régler un litige avec un de ses créanciers.

(AFP)

Damien