Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Menacé par des risques d'avalanches, un village de Haute-Savoie évacué depuis une semaine

Publicité

Les douze habitants du petit village de La Planche, en Haute-Savoie, sauront lundi s'ils peuvent regagner leur domicile pour y passer les fêtes de fin d'année, une semaine après la décision des autorités d'évacuer ce hameau menacé par des risques d'avalanches.

Une série de coulées de neige d'une épaisseur de 2, 50 m, survenue le 15 décembre dernier, a poussé le maire du village, situé à 1.200 mètres d'altitude dans le massif du Chablais, à procéder au relogement temporaire des cinq familles qui y résident à l'année.

La Planche abrite un peu plus de quarante chalets, dont la plupart sont des résidences secondaires, certaines vouées à la location, qui n'allaient pas tarder à se remplir pour les fêtes de Noël. "Deux des cinq couloirs d'avalanches qui surplombent le hameau sont toujours pleins et les plaques menacent de se décrocher", détaille André 

Bouvet, le maire de Novel, dont dépend le hameau de La Planche. "Nous attendons que la purge se fasse de manière naturelle. Nous ferons un dernier point lundi et déciderons si les familles peuvent retourner chez elles. Six chalets sont pour l'heure toujours menacés", ajoute-t-il.

La route qui permet l'accès au hameau depuis Novel a été coupée par arrêté de la préfecture et du conseil général. La mairie a, de son côté, décidé d'interdire également l'accès à l'ensemble de la zone à risques, notamment "parce que les promeneurs en raquettes à neige sont nombreux à y évoluer en cette saison", indique M. Bouvet.

Depuis l'incident, le maire affirme accueillir à son domicile les propriétaires des chalets qui comptaient y passer les fêtes et les familles de touristes qui avaient loué l'un d'entre-eux pour les vacances scolaires. "Nous ne souhaitons pas prendre le risque de dynamiter les plaques restantes car le paravalanche dont dispose le hameau est plein et nous ne savons donc pas où partirait la neige", explique-t-il.

De son côté, la gendarmerie confirme que le risque d'avalanches reste élevé, mais indique que "le redoux annoncé sur le secteur pourrait rapidement faire évoluer la situation".

Samedi, elle a escorté une dernière fois les habitants jusqu'à leur domicile, avant un nouvel avis technique qui sera rendu lundi par les agents de Restauration des terrains de montagne (RTM).

Damien

Votre météo avec