Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Menaces de suppressions d'emplois à PSA : "Une annonce brutale, injustifiée et scandaleuse" pour Martial Bourquin

©afp.com/Sébastien Bozon - cliquez sur l'image pour agrandir

Pour le député-maire d'Audincourt, Martial Bourquin, l'annonce de la suppression de 2 000 postes chez PSA Peugeot Citroën est "brutale, injustifiée et scandaleuse aux vues des résultats de l'entreprise" et craint qu'elle ne touche surtout le site de Sochaux. Il demande officiellement à Carlos Tavares d'annuler "purement et simplement" ce plan de suppressions de postes. 

Publicité

Cette annonce "fait peser de lourdes menaces aussi bien sur le plan national que local puisque l'annonce du système monoflux sur le site de Sochaux la semaine dernière me fait craindre une suppression importante des effectifs sur notre territoire", indique Martial Bourquin dans un communiqué. 

Il rappelle que l'entreprise a déjà supprimé 8 000 postes en juillet 2012, ce qui représentait à l'époque 10% des effectifs français du groupe, avec notamment la disparition du site d'Aulnay. "Des erreurs de stratégie avec un retard pris dans la montée en gamme, le contexte général de l'économie étaient avancées par les dirigeants de PSA pour expliquer cette réorganisation qu'ils qualifiaient de nécessaire." 

"PSA a anticipé cette diminution progressive des ventes diesel"

Malgré des ventes en hausse de plus de 7 % en Europe au premier semestre 2016, la direction justifie cette décision en expliquant aborder l’avenir "avec prudence", sur fond de Brexit et de chute des ventes de véhicules diesel. Ces suppressions de postes seront l’objet de débats lors d’un comité central d’entreprise (CEE) extraordinaire qui doit se tenir ce lundi après-midi au siège de PSA Peugeot-Citroën à Paris, indique FranceInfo. Du côté de la direction, on confirme qu’il sera bien question d’emploi lors de ce CEE, mais que "tout plan de suppression de postes" est exclu. "Ce n’est pas à l’ordre du jour", a indiqué un porte-parole du groupe à L’Express.

Pour Martial Bourquin, à propos de l'anticipation de possibles retombées du Brexit, "il s'agit d'hypothèses". Concernant la baisse des ventes du diesel, "PSA a anticipé cette diminution progressive des ventes diesel et le gouvernement a fait un pas pour rendre progressif la diminution des avantages fiscaux du diesel. Ces arguments apparaissent d'autant plus insidieux que le groupe a enregistré une hausse de 7% de ses ventes au second trimestre 2016 et un bénéfice net de 1,2 milliard d'euros."

Le député-maire demande officiellement à Carlos Tavares d'annuler "purement et simplement" ce plan de suppressions de postes.

Alexane

Votre météo avec

Evénements de audincourt