Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Mignotgraphie voit l'avenir en grand format

© damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
Alain Mignot, le Pdg et fondateur de Mignotgraphie © damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
La presse numérique HP Scitex FB 10.000 © damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
La HP Scitex FB 10.000 est la quatrième machine numérique de Mignographie © damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
la HP Scitex FB 10.000 en action © damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
Durant deux jour Mignographie s'est allié au Studiomatin pour tirer son portrait en grand format sur le thème de la fête foraine © damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir

Spécialisée dans l'impression tout support, l'entreprise Mignotgraphie vient de s'offrir un petit bijou : la "HP Scitex FB 10.000". Première presse numérique de ce calibre en France, cette machine permet à la société de Chemaudin (Grand Besançon) de garder une longueur d'avance grâce à des impressions de haute qualité sur des formats de grandes dimensions (jusqu'à 160 x 320 cm et jusqu'à 20 mm d'épaisseur). Rencontre avec Alain Mignot.

Publicité

Jusqu'à ce jeudi soir, c'est ambiance "fête foraine" à la société Mignotgraphie pour saluer l'arrivée de cette presse numérique HP de toute dernière génération. Il s'agit de la première de ce type en France en action depuis début mars dans les ateliers historiques de la société Mignotgraphie à Chemaudin.

"Cette machine remplace une existante, car aujourd'hui l'impression numérique progresse à la vitesse des smartphones, c'est-à-dire que l'obsolescence est de trois, quatre ans" explique Alain Mignot, le PDG de Mignotgraphie qui nous accueille dans la nouvelle matérieauthèque de l'entreprise. Ce nouvel outil vient compléter le parc sérigraphique existant pour fabriquer une gamme de produits (intérieur comme extérieur) sur supports souples ou rigides.  "Pour donner un ordre d'idée, imaginez des machines qui tirent avec des qualités photographiques extraordinaires, à des vitesses de  8 à 10 m2 à l'heure. Nous sommes avec ces machines sur du 600 m2 à l'heure !" Une vitesse qui  permet d'atteindre 7.000 m2 d'impression par jour en haute définition. 

Deux tiers du chiffre d'affaires dans "la personnalisation magasin"

Peu à peu, Mignotgraphie s'est spécialisé dans la personnalisation de magasins (vitrines, intérieurs d'enseignes). Travaillant sur toute la France, elle a réalisé la station de Métro "Assemblée nationale" ou le plafond des archives nationales de Paris. Elle compte aussi de nombreux clients nationaux dans la grande distribution : Carrefour, Etam, Eram Celio, Tartine et Chocolat, etc.

"Une franchise qui a 600 ou 800 magasins n'a pas une boutique au même format" précise Alain Mignot.  "Nous avons récemment réalisé pour un client 4.000 kakemonos sur 180 visuels différents. C'est le même mannequin, le même produit et on adapte le format à chaque magasin". La décoration magasin représente aujourd'hui 2/3 du chiffre d'affaires de la société qui s'est élevé à 7,5 M€ en 2014 et 1,2 M€ pour la filiale parisienne Olinda de décors et accessoires personnalisés." Le PDG fier de son investissement qui lui a permis de décrocher de nouveaux marchés et d'être encore plus réactif

"Allier qualité et vitesse"

Sans entrer dans les détails trop techniques, cette machine permet de travailler avec une goutte variable à trois formats déterminés par l'analyse du fichier à imprimer : des grosses gouttes en aplat ou des petites gouttes pour des textes fins ou des graphismes très définis. C'est ce que l'on appelle la technologie HDR (High Dynamic Range). "Jusqu'à l'arrivée de cette machine, il était très difficile de lier qualité et vitesse. Il fallait donc un compromis. Cette presse approche la qualité du tirage photo avec les prix du grand format.  Nous sommes très marqués "HP" car pour changer de machine tous les trois ans, il faut bien qu'ils reprennent l'ancienne..". À 350.000 € pour la machine reprise et 1,2M € pour la toute nouvelle, l'investissement reste conséquent mais il est essentiel pour le PDG. "Les méthodes d'achat changent. Les gens veulent aujourd'hui être servis très vite, très tôt, C'est la génération smartphone ! J'appuie sur un bouton et j'ai tout ce qu'il me faut deux ou trois jours après ! "

Prochaine étape : les clients pourront eux même déposer leurs fichiers à imprimer en workflow, une interface web qui permettra de limiter l'intervention humaine. "Et on aura j'espère, les moyens l'année prochaine d'acheter une unité de façonnage qui sera en charge de toute la finition en automatique…

Info +

Deux frères photographes et fils de photographe sont à l'origine de la société Mignotgraphie qui a vu le jour en 1973. La sérigraphie était à l'époque un passe-temps. 42 ans plus tard, la société compte 44 salariés et affiche un chiffre d'affaires de 7,5 M€ (+ 1,2 M€ pour la filiale Olinda).  

Damien

Votre météo avec

Evénements de GRAND BESANÇON