Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Monoxyde de carbone : suivez les conseils de l’ARS Franche-Comté

©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
Prévention

On ne le répétera jamais assez. Attention aux émanations de monoxyde de carbone. Chaque année, au cours de la période où l’on chauffe son logement, plusieurs milliers de personnes (70 en Franche-Comté en 2011) sont victimes en France d’une intoxication à ce gaz mortel sournois, puisqu’invisible, inodore et non irritant, entraînant près de 100 décès par an (heureusement aucun en Franche-Comté depuis 2009). A l'approche de l’hiver, l’ARS Franche-Comté rappelle les bons gestes à adopter.

Publicité

Voici les conseils permettant de limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone dans l’habitat, selon l'ARS (Agence régionale de santé) Franche-Comté : 

Avant l’hiver, faire systématiquement intervenir un professionnel qualifié pour contrôler les installations

  • Faire vérifier et entretenir chaudières, chauffe-eau, chauffe-bains, inserts et poêles. Il est recommandé de signer un contrat d’entretien garantissant une visite annuelle de prévention (réglage, nettoyage et remplacement des pièces défectueuses) et un dépannage gratuit sur simple appel. 
  • Faire vérifier et entretenir les conduits de fumées (par ramonage mécanique).  Le conduit de cheminée doit être en bon état et raccordé à la chaudière. Il doit déboucher loin de tout obstacle qui nuirait à l’évacuation des fumées. 

 

Toute l’année et particulièrement pendant la période de chauffe, assurer une bonne ventilation du logement

  • Aérer le logement tous les jours pendant au moins 10 minutes, même quand il fait froid. 
  • Ne pas obstruer les entrées et sorties d’air (grilles d’aération dans les cuisines, salles d’eau et  chaufferies principalement). 

Si une pièce est insuffisamment aérée, la combustion au sein des appareils sera incomplète et émettra du CO. 

Utiliser de manière appropriée les appareils à combustion

  • Ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu. Ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement. 
  • Respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation des appareils à combustion (se référer au mode d’emploi du fabricant), en particulier les utilisations proscrites en lieux fermés (barbecues…). 
  • Ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero… 

 

En cas d’installation de nouveaux appareils (groupes électrogènes ou appareils à gaz) :

  • Ne jamais placer les groupes électrogènes dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) :  ils doivent impérativement être installés à l’extérieur des bâtiments. 
  • S’assurer de la bonne installation et du bon fonctionnement de tout nouvel appareil à gaz avant sa mise en service et exiger un certificat de conformité auprès de l’installateur.

Les détecteurs de monoxyde de carbone : ce qu’il faut savoir 

Il existe sur le marché des détecteurs de monoxyde de carbone pour lesquels des procédures d’évaluation sont en cours. Cependant, ces détecteurs ne suffisent pas pour éviter les intoxications. La prévention des intoxications passe donc prioritairement par l’entretien et la vérification réguliers des appareils à combustion et conduits de fumée,  l’aération quotidienne, l’utilisation appropriée des groupes électrogènes et chauffage d’appoint, etc.

Des documents de prévention à votre disposition

Dans la continuité des actions menées depuis 2005, l’Inpes et le ministère en charge de la Santé diffusent, en cet automne 2012 et pendant tout l’hiver, un dépliant et une affiche afin de poursuivre l’information du grand public et de l’encourager à mettre en œuvre les bons gestes de prévention.

Ces documents seront diffusés aux réseaux institutionnels, par la Fédération des sapeurs-pompiers, aux chauffagistes et artisans par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la Fédération française du bâtiment (FFB), aux bailleurs sociaux, aux fédérations professionnelles concernées (bâtiment, énergie combustible, fabricants de groupes électrogènes et chauffages d’appoint etc.) ainsi qu’aux mairies. Ils renvoient vers le site Internet www.prevention-maison.fr, où figure l’ensemble des informations de prévention sur les intoxications au monoxyde de carbone. 

Ce dépliant et cette affiche sont  également téléchargeables sur les sites www.inpes.sante.fr et www.prevention-maison.fr. Ils peuvent aussi être commandés via ces sites.

Que faire en cas d'accident ? : lire encadré ci-contre.

miss.dom

Monoxyde de carbone : que faire en cas d'accident ?

En présence d’un appareil à combustion, maux de têtes, nausées, vomissements, sont les symptômes qui doivent alerter. Si ces symptômes disparaissent en dehors de la pièce ou que plusieurs personnes les ressentent dans une même pièce, il faut : 

  • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres. 
  • Arrêter si possible les appareils à combustion.
  • Evacuer les locaux et les bâtiments.
  • Appeler les secours : : le SAMU (15), les pompiers (18) ou le numéro unique d’urgence européen (112).
  • Ne pas réintégrer les lieux sans avoir reçu l’avis d’un professionnel de chauffage ou des sapeurs-pompiers.

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon