Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Mort d'un jeune homme de 19 ans à Belfort : une seconde mise en examen pour assassinat

Deux hommes sont désormais mis en examen pour assassinat dans l'enquête sur la mort de Chemsedine  Bouyahia, un  jeune de 19 ans atteint d'une balle dans la tête le 8 octobre. Ils sont tous les deux écroués.   Au total, sept personnes, six jeunes adultes et un mineur, ont été placés en garde à vue dans cette affaire. Aucun n'a reconnu avoir visé sciemment la victime, certains affirmant que le tireur avait fait feu en l'air.

Publicité

Un suspect a été mis en examen pour l'"assassinat" de Chemsedine Bouyahia, et "tentative d'assassinat" sur l'oncle de la victime. Ce sont les mêmes chefs que ceux retenus contre un autre jeune homme, interpellé lundi à la frontière franco-espagnole et mis en examen jeudi. 

Chemsedine Bouyahia avait été gravement blessé le 8 octobre au petit matin dans le quartier réputé sensible des Résidences à Belfort, près du domicile de son oncle. Il était décédé le lendemain. 

Un pistolet de calibre 9 mm avait été retrouvé à proximité du lieu du drame, mais son propriétaire n'a pas encore identifié, a précisé la substitut du procureur, Anne Givaudand. Un troisième homme a également été mis en examen vendredi, pour violences aggravées et port d'arme. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

  "C'est une affaire très compliquée. Nous allons devoir désormais faire le tri et essayer de comprendre qui a fait quoi", a indiqué la magistrate, ajoutant que des expertises scientifiques étaient en cours pour tenter d'y voir plus clair.

Deux autres personnes devaient encore être présentées au juge d'instruction vendredi en fin d'après-midi.

Six jours après le drame, près de 500 personnes ont par ailleurs pris part vendredi à une marche silencieuse dans les rues de Belfort en mémoire de la victime. 

Source : AFP 

Damien

Votre météo avec

Evénements de territoire-de-belfort