Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Moscovici : "Je ne songe jamais à démissionner"

Pierre Moscovici ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a assuré jeudi qu'il n'avait pas songé à démissionner après la polémique au sujet des nominations à deux grandes directions de Bercy. "Non. Je ne songe jamais à démissionner", a-t-il déclaré lors de l'émission "Des paroles et des actes" sur France2, alors qu'on lui demandait s'il avait pensé à démissionner après que son autorité a été contournée au sujet des
nominations à la direction du Budget et du Trésor.

Publicité

Vous n'y avez absolument pas pensé ? "Ne soyons pas tout le temps dans l'anecdote, quand on a la tâche qui est la nôtre, celle qui est  la mienne, on ne prête pas trop d'attention aux rumeurs. On avance, on ne se laisse pas décourager", a-t-il assuré. "Evidemment je préférerais qu'on soit dans une ambiance collective - ce n'est pas cet exemple-là que je mets en cause - tout le temps, il faut qu'on avance ensemble, qu'on fasse bloc, qu'on soit une équipe autour du Premier ministre derrière le Président", a-t-il ajouté.

Denis Morin, qui fut directeur de cabinet de la ministre Marisol Touraine, a été nommé mercredi en Conseil des ministres directeur du Budget, succédant à Julien Dubertret, ancien conseiller de François Fillon à Matignon et nommé à la tête de cette direction par la précédente majorité.

Sa nomination avait fuité dans la presse la semaine dernière, comme une volonté du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, soucieux de débarquer rapidement un directeur du Budget connu pour être peu favorable à une réforme fiscale de grande ampleur.

"Il y a eu des fuites"

Plusieurs sources avaient néanmoins assuré à l'AFP que M. Morin avait été choisi par les ministres de l'Economie Pierre Moscovici et du Budget Bernard Cazeneuve depuis quelques semaines "Je souhaite, et je demande et je dirais même j'exige, que les hommes et les femmes qui travaillent dans ce ministère (...) soient respectés", a dit le ministre sur France 2.

"Il y a eu des fuites", a-t-il reconnu, affirmant en avoir "parlé avec Jean-Marc Ayrault" et demandant "que les directeurs d'administrations centrales (puissent) partir, (...) mais (à condition) que ça se passe dans le cadre du conseil des ministres sur proposition du ministre concerné".

Des fuites dans la presse ont aussi fait état d'un prochain débarquement de l'actuel directeur du Trésor, Ramon Fernandez, également nommé par l'ancienne majorité, au profit de l'actuel directeur général délégué de BNP Paribas, François Villeroy de Galhau.

(Source : AFP)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de pays de montbéliard