Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Municipales 2014 : les sites internet des candidats… presque inexistants

captures d'écran et montage ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

A l'heure actuelle, les sites internet fleurissent abondamment sur la toile et la génération 2.0 est en pleine effervescence. Pourtant, les candidats aux élections municipales de Besançon n'ont pas (encore ?) de sites internet destinés à promouvoir leur campagne. En revanche, certains sont très présents sur les réseaux sociaux...

Publicité

Certains d'entre eux ont des sites internet ou des blogs qui ne sont pas des supports de campagne, mais plutôt des médiums pour diffuser des informations en rapport avec leur statut actuel. On n'y trouve pas leur parcours professionnel, leur programme de campagne, ni leurs futures actions. En revanche, Facebook et Twitter semblent remplacer le site puisque certains s'expriment essentiellement par ce biais.

Les candidats préfèrent les réseaux sociaux !

Si les sites des candidats sont aux abonnés absents de la toile (pour l'instant ?), certains candidats sont présents et réactifs sur les réseaux sociaux.

Jean-Louis Fousseret, qui se présente pour un troisième mandat, possède un compte Twitter qui, semble-t-il, destiné à sa campagne ("jlf2014") mais ne l'utilise pas encore. Pourtant, la campagne a déjà commencé.

Jean-Louis Fousseret possède également une "fan pages" sur Facebook (comptant 6074 fans) sur laquelle il annonce ses rendez-vous officiels dans le cadre de ses fonctions de maire et de président du Grand Besançon. En revanche, une page intitulée "jlf2014" existe où on y trouve un guide pratique pour s'inscrire sur les listes électorales, où on peut  proposer une idée ou encore rejoindre le comité de soutien. Rien concernant son programme.

 

Si Philippe Gonon ne possède pas non plus de site internet, il réagit fréquemment sur les réseaux sociaux : le candidat UDI s'exprime, partage des articles, des réactions etc. Il n'a pas de "fan page" mais un profil sur Facebook qu'il entretient plutôt réguièrement. La campagne se fait davantage ressentir. Par ailleurs, Philippe Gonon a un site internet en tant que conseiller municipal mais pas en tant que candidat.  

 

Quant au candidat UMP, Jacques Grosperrin, il utilise plutôt Twitter de la même façon que Philippe Gonon et sa campagne est ressentie à travers ses tweets.

Du côté du candidat UMP dissident, Jean-François Humbert, Facebook figure parmi ses moyens de communication : il partage des articles de presse, ses points de vue, ses coups de gueule etc. En revanche, aucun compte Twitter au nom du candidat ne semble exister. Enfin, un site datant de 2007 a été animé par Jean-François Humbert en tant que sénateur du Doubs et Conseiller régional de Franche-Comté. Mais aucune information n'a été mise à jour depuis quelques années.

Enfin, Philippe Mougin, le candidat Front national, est totalement inexistant de la sphère 2.0. Aucun site, aucun blog, aucun compte twitter, ni aucune page facebook ne le décrit, ne le présente pourtant presque encore inconnu au bataillon… Même sur le site national du Front national, son visage ni même son nom ne figurent.

Qui sera le premier à dévoiler son programme sur le site internet ?

Alexane

Votre météo avec

Evénements de Besançon

reseaux sociaux web
Lun, 5 Décembre 2016 9h00 - 12h00
Développement 25 - agence économique du Doubs - Besançon
Invitation au vernissage
Sam, 19 Novembre 2016 0h00 - Mar, 6 Décembre 2016 0h00
MJC de Palente - besancon
LPO Franche-Comté
Mar, 6 Décembre 2016 18h30 - 20h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
Mar, 6 Décembre 2016 20h30
FJT LES OISEAUX - Besançon
Exposition 'Silence ça crée' Mets ta blouse ! pédagogie Arno Stern
Lun, 7 Novembre 2016 0h00 - Mer, 7 Décembre 2016 0h00
IRTS (Institut Régional du Travail Social en Franche Comté) - Besançon