Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Municipales : Copé s'oppose à des tractations locales avec l'UDI

© Marie-Lan Nguyen Wikimedia - cliquez sur l'image pour agrandir

Jean-François Copé, président de l'UMP, s'est opposé ce mardi 16 avril 2013  lors d'une réunion publique à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) à des tractations au niveau local avec l'UDI en vue des élections municipales en 2014.

Publicité

"Qu'ici ou là, nous accueillions sur nos listes des amis de l'UDI, bienvenue", a lancé M. Copé devant plusieurs centaines de militants. "Mais je demande que les amis en charge de l'UMP dans les départements ne discutent pas chacun dans leur coin avec l'UDI pour dire +je te donne telle ville et moi, je prends celle-là", a-t-il poursuivi, rappelant qu'il fallait à l'UMP "des grands électeurs pour le Sénat".

"L'UDI, ce n'est pas l'UDF", a-t-il estimé, soulignant la présence de "centristes à l'UMP". "On connaît le parcours de certains de l'UDI localement, ce sont les anciens de l'UMP qui font la tête parce qu'ils n'ont pas été invités", a ironisé le président de l'UMP.

M. Copé a également estimé que pour les municipales de mars 2014, "les conditions étaient réunies pour que dans de très nombreuses villes tenues par la gauche, ce soit demain l'UMP qui l'emporte".  "Il va y avoir une abstention active à gauche et il y aura ceux qu'il faudra convaincre de voter pour les candidats de l'UMP", a déclaré le président de l'UMP.

"On ne va pas y aller divisés, je ne laisserai pas faire cela", a-t-il dit. Dans les communes où l'investiture UMP serait disputée, M. Copé a prévenu qu'il utiliserait "tous les outils", comme les sondages, les primaires ou la commission d'investiture "pour faire des arbitrages dignes de ce nom".

(source : AFP)

Damien

Votre météo avec

Evénements de bourgogne