Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

ONF: la Franche-Comté a perdu une centaine d’emplois en dix ans

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Sylvestre Chagnard, directeur régional de l'ONF ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Philippe Berger, secrétaire national du SNUPFEN ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Une quarantaine d’agents ont participé à cette manifestation destinée à « marquer un temps et lancer une réflexion » ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
A l’occasion d’une manifestation en hommage à un des leurs, une quarantaine d’agents francs-comtois de l’ONF (Office national des forêts) ont pointé « le nœud du problème » à la base du « malaise », à savoir les effectifs de l’organisme.

Publicité

A l’ONF, tout le monde est d’accord sur un point. Il faut diligenter une enquête interne pour mieux cerner les raisons du suicide d’un cadre de l’unité territoriale de Luxeuil-les-Bains il y a quelques jours. C’est précisément ce que devait décider hier après-midi à Besançon le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) durant lequel une manifestation se prolongeait devant le siège régional de l’ONF.

Même si les premiers éléments laissent à penser que les motivations personnelles l’ont emporté sur d’éventuelles difficultés professionnelles, Sylvestre Chagnard, directeur de l’organisme en Franche-Comté, a estimé qu’il fallait « examiner des causes complémentaires éventuelles ». « On ne nie pas les difficultés, a-t-il reconnu, mais la réduction des effectifs nous est imposée et cela créé des difficultés ». « En dix ans, la région a perdu une centaine d’emploi », a poursuivi le directeur au milieu des manifestants.

Sylvestre Chagnard a lui-même mis le doigt là où ça fait mal. C’est précisément le sujet à propos duquel les syndicats de l’ONF se battent depuis des années. Aucun d’entre eux n’a signé le nouveau contrat de plan qui prévoit une nouvelle vague de 700 suppressions de postes. « Du coup, les causes du malaise ne changent pas. Le nœud du problème, ce n’est pas la solitude du forestier, ce sont les effectifs », a pointé Philippe Berger secrétaire national du SNUPFEN, syndicat majoritaire.

Pour François Sittre, secrétaire régional adjoint du même syndicat, c’est on peut plus clair. « Ll’ONF n’est plus en mesure d’assurer une gestion durable des forêts. On passe d’un statut de garant d’une gestion durable à celui d’exploitants aux préoccupations strictement financières ».

La Franche-Comté, deuxième région la plus boisée de France, dispose de 380 000 hectares de forêts. L’effectif de l’ONF est de 770 personnes (580 fonctionnaires et 190 ouvriers de statut privé) réparties dans quatre agences territoriales et une agence de travaux.

 

 

 

 

 

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille