Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

ONF : suicide d’un agent en Franche-Comté

Un agent de l'Office national des forêts (ONF) a mis fin à ses jours lundi soir en Franche-Comté, ce qui porte à 23 le nombre de suicides enregistrés dans cette administration depuis 2005. En janvier dernier, l'administration avait reconnu que le suicide d'un de ses agents, en décembre 2009 à Poligny dans le Jura, était imputable à ses conditions de travail.

Publicité

On ignore pour l'instant les raisons et les circonstances à l'origine de son geste.  Cet agent occupait le poste de chef d'unité à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône), a précisé une responsable du Snupfen-Solidaires, premier syndicat représentatif à l'ONF.

La CGT-Forêt a déjà mis en cause, à plusieurs reprises, les conditions de travail au sein de l'Office. Lundi, le syndicat avait annoncé le récent suicide de deux gardes forestiers, le 20 juin en Lozère et le 6 juillet en Gironde, y voyant la conséquence de la réorganisation de l'ONF lancée en 2002.

Depuis la réforme de 2002 jusqu'à la fin en 2016 d'un nouveau contrat d'objectif, l'Office aura perdu 20% de ses effectifs, selon la direction. Actuellement, il compte 9.500 salariés (6.300 fonctionnaires et 3.200 ouvriers privés), alors qu'en 1986, il employait 15.000 personnes.

L'ONF a récemment lancé un audit socio-organisationnel et un plan de prévention des risques psycho-sociaux, qui est à l'ordre du jour d'un comité central hygiène et sécurité prévu mardi à Paris.

En janvier, l'administration avait reconnu que le suicide d'un de ses agents, en décembre 2009 à Poligny (Jura), était imputable à ses conditions de travail.

L'ONF a pour tâche de gérer toutes les forêts publiques de France, soit 4,7  millions d'hectares, tandis que 3,5 millions de propriétaires privés se partagent 12 millions d'hectares.

(source: AFP)

redaction

Votre météo avec

Evénements de haute-saone