Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Douze morts dans une attaque contre Charlie Hebdo : "alerte attentats" à Paris

©capture vidéo - cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir

Dix, onze, puis douze morts dont deux policiers : bilan toujours provisoire après une attaque à la kalachnikov et au lance-roquette par au moins deux hommes cagoulés au siège de Charlie Hebdo dans le 11e arrondissement de Paris ce mercredi 7 janvier 2015 vers 11h30.  En début d'après-midi, la police confirmait la mort de Charb (directeur de publication), Cabu, Wolinski et Tignous, dessinateurs du journal. L'économiste Bernard Maris dit "Oncle Bernard", actionnaire du journal, fait aussi partie des victimes.

Le plan Vigipirate est à son plus haut niveau "alerte attentats" en Ile-de-France. Les assaillants qui avaient volé une voiture à un automobiliste ont abandonné le véhicule à Pantin avec la vitre arrière brisée. Ils étaient toujours activement recherchés en début d'après-midi. Plus de 3.000 policiers sont mobilisés. 

Publicité

C'est un acte sans précédent contre un organe de presse en France. Arrivé sur les lieux, François Hollande a parlé d'un acte terroriste  "d'une exceptionnelle barbarie" qui a par aillers indiqué q'une quarantaine de personnes avaient été mises à l'abri. Une réunion ministérielle de crise aura lieu ce mercredi à 14h à l'Élysée. 

"Vers 11h30, deux hommes armés d'une kalachnikov et d'un lance-roquette ont fait irruption au siège du journal satirique Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris. Un échange de feu a eu lieu avec les forces de l'ordre", a déclaré une source proche de l'enquête. En quittant les lieux, les deux agresseurs ont blessé par balle un policier. Ils ont ensuite braqué un automobiliste porte de Pantin et percuté un piéton."Je pense qu'il y a des victimes", avait auparavant déclaré par téléphone le dessinateur, Renaud Luzier, dit Luz, visiblement paniqué. Un autre voisin, Bruno Leveillé, a raconté avoir entendu "à 11h30 pile, une trentaine de coups de feu pendant une dizaine de minutes".

Corinne Rey dessinatrice à "Charlie Hebdo" a raconté  à L'Humanité qu'elle se trouvait dans la rue quand, "en arrivant devant la porte de l’immeuble du journal, deux hommes cagoulées et armés nous ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J'ai tapé le code." Arrivés dans la rédaction, ils ont fait feu à de très nombreuses reprises. "Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu ça a duré cinq minutes… Je m’étais réfugiée sous un bureau. Ils parlaient parfaitement le français. Se revendiquaient d’Al-Qaïda."  


François Hollande : « c'est un attentat... par lemondefr

"Ils étaient au moins cinq…"

"J'ai entendu des coups de feu, j'ai vu des gars cagoulés qui sont partis en voiture. Ils étaient au moins cinq", a déclaré à l'AFP Michel Goldenberg, un voisin qui a son bureau dans la même rue que Charlie Hebdo, la rue Nicolas Appert.

Suite à la fusillade, un responsable du syndicat SGP Police a parlé d'une vértable "boucherie" en parlant de la scène de crime. 

Une vidéo sur Facebook 

Une vidéo d'une extrême violence a circulé sur Fcebook à la mi journée et a depuis été retiré. On y voit deux hommes cagoulés qui abattent un policier. Ce dernier, blessé, est achevé au sol.à bout portant au niveau de la tête. Les hommes déclarent ensuite  avoir "vengé le prophète Mohammed", avant de prendre la fuiteIls auraient également crié "Allah Akbar". 

Vigipirate en "Alerte attentats" en Ile de France

Le Premier ministre Manuel Valls a décidé de relever mercredi le plan Vigipirate au niveau "alerte attentats", sur "l'ensemble de la région Ile-de-France", soir  le niveau le plus élevé.Les organes de presse, les grands magasins, les lieux de culte et de transports sont placés en protection renforcée.

La dernière Une de Charlie Hebdo 

Charlie Hebdo a fait la Une de son dernier numéro avec "les prédictions du mage Houellebecq: en 2015 je perds mes dents...En 2022 je fais Ramadan !". autour de la sortie ce mercredi du live de l'écrivain "Soumission" qui prédit l'arrivée au pouvoir d'un parti musulman en 2022.

Damien

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25

Votre météo avec

Evénements de paris