Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Opération escargot des routiers entre Valentin et Chemaudin

François Mercier Secrétaire Général de l’OTRE dans l’inter région : les transporteurs routiers réclament l’annulation du dispositif écotaxe, dans sa version actuelle ©OTRE - cliquez sur l'image pour agrandir
evitez le secteur

L’organisation patronale du transport routier appelle ses adhérents à participer à une manifestation contre l’écotaxe poids lourds, samedi 16 novembre 2013. Le cortège partira de la zone de transports de Valentin (direction des Douanes) en escargot à 10h direction de Chemaudin. L’arrivée est prévue à 12h30 avec un blocage d'une voie dans les deux sens de la circulation jusqu'à 16h.

Publicité

Les professionnels du transport routier entrent dans le mouvement contre l’écotaxe en organisant une opération escargot samedi 16 novembre 2013, dans le Grand Besançon. Le cortège partira de la zone de transports de Valentin (direction des Douanes) en escargot à 10h. Les routiers prendront la direction de Chemaudin. L’arrivée est prévue à 12h30 avec un blocage d'une voie dans les deux sens de la circulation jusqu'à 16h. Selon les organisateurs 140 professionnels sont attendus. "Les transporteurs routiers réclament l’annulation du dispositif écotaxe poids lourds et la fin de la mascarade" déclare François Mercier Secrétaire Général de l’OTRE en Franche-Comté et Bourgogne.

"L’OTRE rappelle qu’au-delà de la situation économique de la Bretagne, l’écotaxe vise le secteur du transport routier de marchandises, constitué en très grande majorité de PME. Ce sont elles qui vont régler la taxe à l’État" ajoute M. Mercier.

"Les positions adoptées par l’économie et l’industrie agroalimentaire bretonne démontrent que la solution consistant à répercuter le montant de la taxe par une majoration obligatoire du prix de transport était une fausse bonne idée. Les clients des transporteurs ne paieront pas cette majoration. Au final, ce sont donc bien les PME de transport routier qui devront régler la facture !" conclut-il. Ces derniers demandent donc à nouveau la dénonciation du contrat liant l’État au délégataire Écomouv’ mais aussi la remise à plat complète de la taxe et de son dispositif. Ce qui revient à exiger désormais de la part du gouvernement l’annulation de l’écotaxe dans son dispositif actuel.

 

Vincent

Votre météo avec

Evénements de GRAND BESANÇON