Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Illustration ©CC0 Pixabay - cliquez sur l'image pour agrandir

Avec le printemps et l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Publicité

Première étape : bien préparer le terrain

Evidemment, ces plantes exotiques viennent de contrées plus chaudes que la Franche-Comté et par conséquent, nécessitent des précautions particulières vis-à-vis des conditions météorologiques.

  • Déjà, il faut préparer une terre propre (bien nettoyée et scarifiée), riche et surtout drainée. Elle ne doit pas retenir trop d'eau car cette dernière risquerait de décimer vos plantes aux premiers épisodes de gel : si certaines plantes exotiques peuvent résister au gel, la combinaison eau et gel les mettrait à trop rude épreuve.

  • Il faut également protéger votre jardin des vents dominants. Une haie ou une barrière de bambous qui filtrent le vent seront préférés à un mur, qui provoque des tourbillons d'air. Vous pouvez cependant planter contre le mur de votre maison, qui dégage de la chaleur.

  • Pour la terre, il ne faut pas hésiter à bien travailler le sol et à l'enrichir avec du compost, du fumier, de la tourbe ou de l'engrais organique (sang séché, corne broyée…). Et des graminées pour l'hiver. Il faudra également protéger les sols de la végétation basse en y appliquant une couche de paillis ou de gravillons. Et malgré le caractère un peu luxuriant, sauvage du jardin, il sera nécessaire d'éliminer les feuilles abimées et les fleurs fanées.

  • Enfin, votre jardin doit logiquement être exposé au soleil, de préférence sud/sud-ouest. Si les plantes tropicales peuvent s'épanouir à mi-ombre, d'autres espèces de terres plus chaudes (cactus, bananiers) demandent une pleine exposition. Privilégiez donc un endroit ensoleillé…

Deuxième étape : choisir des espèces résistantes au froid

Après les Saints de Glace (en mai), derniers épisodes de grand froid de l'année, il devient possible de planter vos plantes exotiques pour qu'elles bénéficient des chaleurs estivales – vous profiterez du mois d'avril pour bien préparer le terrain.

Mais si elles se développeront durant l'été grâce à la chaleur, elles risquent dès l'automne de mourir à cause du froid, si elles ne sont pas spécialement prévues pour y résister. Il convient donc de choisir des espèces résistantes aux basses températures. Et si vous en doutiez, il existe bel et bien des plantes exotiques qui survivent à un mercure négatif :

  • Palmiers : le palmier à chanvre (ou palmier de Chine) est résistant jusqu'à -15°C et sera du plus bel effet. Le palmier porc-épic quant à lui résiste jusqu'à -20°C et ne mesure qu'un mètre de haut.

  • Bananiers : l'incontournable pour nos régions froides est le bananier du Japon. Petit, aux feuilles claires et à croissance rapide, il supporte lui aussi -15°C, à condition d'être planté au soleil et d'être très protégé en hiver, notamment du vent.  Il conviendra également de pailler sa souche avec des feuilles mortes dès l'automne. Le bananier de l'Himalaya, aux feuilles foncées et rougeâtres, résiste pareillement.

  • Bambous : le phyllostachys, très répandu en Europe, résiste jusqu'à -20°C. Grand, à croissance rapide (jusqu'à 1 mètre par jour) et à culture facile, il sera privilégié dans votre jardin, notamment pour ses cannes aux divers coloris. Il constituera également une bonne protection aux vents. A  noter, il sera préférable de le contenir dans un grand bac. Les bambous Fargesia et murielae supporteront eux-aussi de fortes températures négatives.

  • Fougères : une fougère arborescente donnera un petit air jurassique à votre jardin. Attention tout de même, car même protégée, elle ne sera résistante que jusqu'à -10°C ; n'hésitez donc pas à l'empoter et à la rentrer en véranda durant les épisodes de grand froid hivernaux.

  • Cactus : à planter de préférence sur une terre plus légère que vos plantes tropicales, qui demandent d'avantage d'humidité et de richesse dans la terre (même si la terre doit être drainée). Les cactus Opuntia sont une espèce très résistante au froid : humifusa, fragilis, polycantha… Le choix se fera selon les goûts esthétiques de chacun. Les Echinocereus sont pareillement rustiques.

  • Fleurs : Pas de jardin exotique sans fleurs exotiques ! Elles apporteront de la couleur et de l'originalité à votre installation. Heureusement, plusieurs fleurs pourront s'épanouir malgré le froid comtois. Un arbuste d'érythrine crête de coq, assez rustique, fait de très belles grappes de fleurs écarlates et insolites. Si elle résiste jusqu'à -15°C en étant bien paillée, elle peut être mise en pot et rentrée en hiver. Les Brugmansia, qui ressemblent à des daturas, forment de superbes "trompettes" colorées qui tombent vers le sol ; rabattues chaque début d'hiver et protégées par 50cm de paillis, elles repartent de souche chaque printemps si elles ont gardées les pieds très au sec. Le procédé sera le même pour les Abutilon, aux jolies fleurs tropicales nervées. Vous pouvez également rajouter de la Passiflore bleue, seule passiflore vraiment rustique, qui résiste bien au froid lorsqu'elle est collée au mur de la maison. Ses fleurs, comme toutes les passiflores, sont insolites et superbes.
     
  • Plantes à feuilles géantes : pour encore plus d'exotisme, les vivaces à feuilles géantes donneront à votre jardin une allure de jungle des pays chauds. Vous pourrez choisir parmi la Gunnère du Brésil (sorte de rhubarbe géante), le Pétasite (aux larges feuilles vertes) ou l'Hosta, aux belles feuilles jaunes et vertes de 50cm d'envergure, idéales pour couvrir le sol.

Troisième étape : organiser son jardin

Le seul mot d'ordre pour bien disposer ses plantes : faire jouer sa créativité ! Les plantes exotiques étant particulièrement touffues et sauvageonnes, il n'en faudra pas beaucoup pour que l'effet prenne. Disposez ensuite les fleurs par petites touches colorées. Vous pourrez même ajouter quelques vieux troncs d'arbres couverts de mousse dans vos compositions. Attention toutefois à éviter de mélanger sur une même terre deux espèces provenant de milieux différents (par exemple, le cactus et le palmier.)

D'une manière générale, choisissez plutôt des plants jeunes et plus petits plutôt qu'adultes, par soucis financier. Il faudra juste quelques saisons supplémentaires pour profiter pleinement de l'effet décoratif. Mais ne serait-ce pas le but de tout jardinier que de prendre soin de son jardin et de le voir grandir jusqu'à une forme que l'on exposera fièrement ?

Maxime C.

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Mar, 26 Juin 2018 18h00 - 20h00
TEMIS INNOVATION - BESANCON - Besançon
©DR
Ven, 1 Juin 2018 0h00 - Sam, 30 Juin 2018 0h00
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille
Dim, 3 Juin 2018 10h00 - Sam, 25 Août 2018 17h00
Arc-lès-Gray - Arc-lès-Gray