Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Philippe Gonon (Modem) veut «détricoter l'UMP»

Philippe Gonon, conseiller municipal Modem de Besançon ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Dans un communiqué, le conseiller municipal de Besançon entrevoit « des perspectives nouvelles » à l'issue des cantonales. Philippe Gonon lance un appel à l'union des démocrates «pour traiter des vraies préoccupations des Français ».

Publicité

Le communiqué du Modem:

« Le premier parti de France n'est pas le parti socialiste mais le parti de l'abstention avec 55 % des voix. Dans mon bureau de vote, le 306, l’école maternelle de Montrapon à Besançon, nous avons enregistré 66 et 63% d’abstentionnistes au premier et deuxième tour.

S’il fallait tirer une première  conclusion, c'est bien celle qui conduirait à un indispensable examen en profondeur des causes de cet abstentionnisme massif et, par conséquent, en tirer des leçons pour les prochaines échéances.

Le Modem a presque triplé ses élus. La stratégie de présentation de candidats arrêtée après les régionales semble porter ses fruits. Christophe Grudler, à Belfort, est brillamment réélu avec 68% des voix.

La troisième conclusion, c'est bien sur la défaite de la pensée stratégique (et personnelle) du président de la République. Son obstination à vouloir mordre sur l'électorat du FN l'a conduit dans une impasse  dont il ne pourra pas sortir en 1 ans. Nicolas Sarkozy ne pourra remporter les présidentielles en 2012, affaibli qu'il est par la crise morale, les dissensions internes, les erreurs stratégiques...

Il faut désormais tendre la main à ceux qui ne se reconnaissent pas dans une UMP aux ordres d’un  homme qui est le plus grand diviseur commun de ses propres troupes, leur proposer une autre alternative que la triangulaire FN/PS/UMP et reconstituer une force démocrate faite de tous ceux qui ne veulent pas se limiter aux débats laïcité/islam, droite/gauche...

Il nous faut détricoter cette UMP qui est un frein à une autre politique, une autre pensée, une autre alternative et redonner un espoir à ceux qui ne supportent plus comme moi d'entendre et de vivre cette dualité vieille de 30 ans et qui n'est rythmée que par les pointes de fièvre du FN : ils étaient 55% dimanche dernier ».
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille