Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Plan de relance: la Franche-Comté aux abonnés absents

Le TGV Rhin-Rhône, oublié du plan ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Seulement 25 millions d’euros sur 26 milliards seront investis dans la région dès cette année dans le cadre du plan de relance annoncé ce lundi par François Fillon.

Publicité

Le « train de la relance », du nom du TGV qui a transporté le chef du gouvernement et 18 de ses ministres à Lyon ce matin, a-t-il oublié la Franche-Comté ? A décrypter le dossier de presse de 206 pages, la région ne semble pas avoir été la plus gâtée de l’Hexagone.
 
Le Premier ministre a pourtant annoncé la mise en œuvre de 1000 chantiers pour un montant de 26 milliards. Arrivé à la fin du document, on se dit que le terme de « saupoudrage » évoqué par Dominique de Villepin convient bien à cette liste d’investissements épars que le gouvernement dit avoir sélectionné pour leur « fort impact économique et social » et parce qu’ils sont « prêts à démarrer tout de suite ».
 
En tout cas si, malgré la complexité du document, nos calculs sont exacts, la Franche-Comté touchera seulement 1% des 26 milliards distribués, soit quelque 25 millions d’euros.
 
Transport : 7,18 millions d’euros seront consacrés aux infrastructures de transport mais pour la seule Haute-Saône. L’influence du secrétaire d’Etat Alain vésulien Joyandet ? En tous cas, il n’y a aucune enveloppe pour les trois autres départements de la région. 5 millions concerneront la deuxième tranche des travaux de la déviation de Luxeuil-les-Bains et 2,18 millions bénéficieront à un ensemble de travaux d’entretien fluvial (reconstruction des barrages hauts-saônois de Gray et Apremont, confortement des digues, modernisation des ouvrages). Rien pour la réouverture de la ligne Belfort-Delle, ni pour la seconde tranche de la branche-est du TGV-Rhin Rhône en panne entre Belfort et Mulhouse. Par ailleurs, aucun chantier d’entretien routier n’est prévu.
 
Territoire: le Fond national d’aménagement et de développement du territoire a une approche géographique plus équilibrée. Les quatre départements sont servis pour un total de 1,17 million d’euros. Le Doubs est concerné par la seconde phase du schéma départemental haut débit du conseil général (300 000 €). En Haute-Saône, c’est la seconde tranche de la gare multimodale de Vesoul qui bénéficie de 270 000 €. 300 000 € seront consacrés à l’aménagement de la zone d’innovation de Techn’Hom à Belfort, tandis que l’immobilier d’entreprise pour le Haut-Jura va également disposer de 300 000 €
 
Santé : Pour la sécurisation des hôpitaux psychiatriques, la Franche-Comté bénéficiera de 302 787 euros. Rien n’est prévu, en revanche, pour l’augmentation de l’offre de soins pour malades difficiles.
 
Universités: 2,514 millions seront dédiés à la mise en sécurité des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, tandis que 2,530 millions sont prévus pour la deuxième phase de la construction de l’UFR de médecine à Besançon.
 
Justice: Presque un millions d’euros va servir à l’amélioration du patrimoine du ministère de la Justice dans plusieurs villes de la région. A Besançon, il s’agira du palais de Justice et de la prison alors qu’à Belfort, Montbéliard, Lure, Vesoul et Lons-le-Saunier ne seront concernés que les prisons.
 
Patrimoine: 2,39 millions seront disponibles pour l’entretien et la restauration des monuments historiques, principalement la Citadelle de Besançon et la Collégiale de Dole. Par ailleurs, 29 millions d’euros sont à partager entre plusieurs villes françaises dont Besançon dans le cadre de la rénovation des cités administratives et grands immeubles interministériels.
 
Armée: Pour la remise aux normes des installations militaires, le Doubs, en l’occurrence Besançon, va bénéficier d’un programme réhabilitation de 2,850 millions d’euros.
 
Logement: Une enveloppe qualifiée « d’exceptionnelle » est également prévue pour le soutien à la construction et à l'accession sociale à la propriété. En cumulant le programme initial déjà lancé et le programme de relance, on arrive en matière de logement à 5,7 millions d'euros pour 2009.
 
Reste maintenant à évaluer l’impact de ces mesures sur l’emploi dont le niveau s’est sensiblement au fil des derniers mois en Franche-Comté.
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille