Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Plan de relance : réactions d’Alain Joyandet et de l’Association TGV Rhin-Rhône

Publicité

Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la Francophonie et à la Coopération : « Le Comité interministériel vient de valider le financement d’un programme exceptionnel d’investissement et de mesures dont l’objectif est d’obtenir des retombées positives et perceptibles dès cette année 2009.
 
Ce plan d’investissement public répond à l’urgence de relancer l’activité sans délai, avec un impact direct sur l’activité des entreprises et donc sur l’emploi.
 
S’agissant de la Franche-Comté, le plan de relance permet l’engagement dès 2009 des travaux routiers de la déviation de Luxeuil-les-Bains à hauteur de 1 M€. Cette décision permet de déclencher la deuxième tranche des travaux tant attendue. Le plan confirme également l’engagement de l’Etat sur la RD 438, la déviation de Lure, la voie des Mercureaux et la RN 5. 1,77 M€ seront également investis en 2009 sur les infrastructures fluviales, digues et barrages.
 
En faveur des étudiants et de la recherche en Franche-Comté, le plan de relance de l’économie prévoit des investissements exceptionnels en faveur de l’UFR de Médecine et de sciences humaines à hauteur de 1,5 M€ complétant plus de 10 M€ d’investissements prévus en 2009.
 
Enfin, afin de faire face à la baisse de l’activité dans le secteur automobile particulièrement présent en Franche-Comté, le plan de relance vient confirmer plusieurs mesures dont la hausse du taux d’indemnisation du chômage partiel de 50% à 60% et la hausse du taux d’indemnisation en cas de licenciement avec notamment 100% du salaire net pendant huit mois.
 
A travers ce Comité interministériel, le gouvernement confirme que l’Etat est aux cotés des francs-comtois pour nous aider à franchir le cap difficile de la crise économique et accompagner tous ceux qui sont directement touchés ».
 
Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée : « La deuxième tranche de la branche Est du TGV Rhin-Rhône n'a donc pas été retenue par le plan de relance.
 
C'est incompréhensible compte tenu de son état d'avancement puisqu'elle bénéficie déjà d'une déclaration d'utilité publique. C'est une erreur compte tenu de son intérêt pour la dynamique du projet.
 
La deuxième tranche du TGV Rhin-Rhône est indispensable (en particulier le tronçon entre Belfort et Mulhouse) car elle permettrait d'améliorer sensiblement (28 minutes environ) les temps de parcours entre Strasbourg et Lyon et, de ce fait, la qualité des dessertes sur cette liaison.
 
Meilleurs temps de parcours, plus de trafic, augmentation des fréquences, encore plus de trafic…
 
Le choix de privilégier le shunt court de Mulhouse, plutôt que le tronçon Belfort-Mulhouse, est, en plus d'une occasion manquée, un très mauvais coup porté au TGV Rhin-Rhône.
 
Il faut rappeler ici la modestie des tranches de réalisation du TGV Rhin-Rhône : 140 kms pour sa première tranche, une trentaine pour le tronçon Belfort-Mulhouse, et une quinzaine pour le tronçon Genlis-Auxonne ».
 
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille