Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Planoise: Fousseret dénonce «une poignée de véritables fous furieux du guidon»

L'avenue du Parc, piétonne, où a eu lieu l'accident vendredi soir ©hervé mathieu - cliquez sur l'image pour agrandir
Alors que le garçonnet écrasé à Planoise par un scooter est toujours dans le coma, le maire de Besançon invite la justice à prononcer «une peine exemplaire» à l'encontre du chauffard de 29 ans à l'origine du drame. Il annonce également le renforcement du dispositif anti-scooters.

Publicité

Le communiqué de Jean-Louis Fousseret:

« C’est avec un sentiment mêlé de tristesse et de colère que j’ai appris le dramatique accident survenu ce vendredi soir à Planoise, où le petit Bilal, 6 ans, a été renversé par un scooter circulant sur une zone pourtant piétonnisée.

Une immense tristesse face au drame qui touche Bilal, victime de la bêtise et de l’irresponsabilité d’un chauffard. A cette heure, toutes mes pensées vont vers lui, qui lutte de toutes ses forces depuis son lit d’hôpital, et vers sa famille. A ma demande, Marie-Noëlle Schoeller, première adjointe, s’est rendue à son chevet dès ce samedi.

Une profonde colère ensuite à l’égard du chauffard dont le comportement criminel est absolument impardonnable.

On le sait, il y a malheureusement à Besançon une poignée de véritable fous furieux du guidon qui trouvent plaisir à mettre leur vie et celle des autres en danger en prenant nos rues et nos allées pour un circuit de course. C’est intolérable.

Ce dramatique accident incitera la Ville de Besançon à encore intensifier l’action qu’elle mène déjà avec force depuis de nombreuses années contre ces comportements inadmissibles, en collaboration étroite avec les services de l’Etat et notamment la Police nationale.

La lutte contre ces « rodéos » est des plus délicates, mais c’est une lutte que mènent chaque jour la Ville de Besançon et ses partenaires, à la fois sur les terrains de l’éducation, de la prévention et aussi d’une nécessaire répression.

Chaque année, ce sont déjà plus de 500 procès verbaux qui sont dressés et plus de 300 deux roues qui sont confisqués par les polices nationale et municipale. Ce volontarisme sera encore accentué à l’avenir.

Une trentaine de dispositifs (escargots, barrières en quinconce...) ont déjà été installés sur les aires de jeux et zones piétonnes Planoise, dont 10 sur la seule zone Cassin suite à un travail mené conjointement avec l’ancien conseil de quartier. Malgré cela, l’accident redouté est malheureusement survenu ce vendredi.

Le déploiement de dispositifs anti-scooters sera donc encore intensifié dans les mois à venir.

Leur efficacité est reconnue, même s’il ne s’agit pas d’une solution miracle, puisqu’il est impossible de fermer de manière totalement hermétique une zone afin de garantir la circulation des poussettes, des personnes à mobilité réduite en fauteuils et des services de secours.

L’accident qui s’est déroulé ce vendredi montre que la lutte contre les chauffards à deux roues est encore loin d’être gagnée. La pensée émue que nous avons tous aujourd’hui pour le petit Bilal, pour sa famille et pour les animateurs du centre de loisirs dont sortait l’enfant au moment du drame renforce notre volonté d’accentuer encore nos efforts en la matière, afin que chacun puisse circuler librement et en toute sécurité dans les rues de notre ville et notamment dans ces zones piétonnes. En espérant également que ce drame réveillera enfin les consciences de ces chauffards.

Quant au conducteur irresponsable qui a renversé le petit Bilal, je souhaite vivement que les services de justice prononcent à son égard une peine exemplaire. Pour que tout cela cesse enfin ».


 

redaction

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25
4 décembre 2017 à 17:38

Votre météo avec

Evénements de Besançon

©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon