Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Pôle emploi: une fusion dans les turbulences

Le médiateur, la statisticienne, le directeur et son adjointe ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Un an et demi après la fusion entre l'ANPE et les Assedic, Pôle emploi dresse un premier bilan du rapprochement des deux structures au service des 72 000 demandeurs d'emploi francs-comtois.

Publicité

« 2009 a connu deux chocs concomitants: le premier a été l'explosion du chômage, en particulier en Franche-Comté, le second a consisté à créer une nouvelle structure avec deux entités qui n'avaient pas la même culture, histoire, pratique et gouvernance », a expliqué hier à Besançon Jean-Marie Schirck, directeur régional de Pôle emploi.
 
Il est vrai que la fusion entre l'ANPE et les Assedic est tombée en même temps qu'une importante recrudescence du chômage. En pleine logique de changement, les conseillers ont eu a gérer cet afflux et on était loin des 60 dossiers normalement attribué à chacun d'entre eux.
 
Marche arrière sur le métier unique
 
Une situation donc très tendue qui s'est répercutée sur les demandeurs d'emploi, notamment au niveau de l'accueil téléphonique par le 3949 qui a connu un afflux inattendu et nécessité la mise en place d'une plateforme téléphonique de huit, puis de seize agents. « Nous avions plein de casseroles sur le feu en même temps et on a fait du mieux qu'on pouvait », a reconnu Josette Pflug, directrice régionale adjointe. Pas simple évidemment de regrouper sous le même toit des agents avec deux métiers différents (placement et liquidation des droits) auxquels on a fait comprendre dans un premier temps qu'ils allaient faire les deux en un... surtout quand on connait la complexité de la réglementation française !
 
« Nous avons fait marche arrière sur le métier unique. On s'est planté », a confessé Jean-Marie Schirck qui s'est fait applaudir lors de la dernière réunion régionale en annonçant le maintien des deux métiers avec simplement un socle commun de base.
 
Avec un renforcement des effectifs,l'appui extérieur de Manpower et de l'AFPA, des partenariats avec les missions locales ou des associations d'insertion par l'activité économique, Pôle emploi a, malgré les écueils extérieurs, mené « un travail approfondi de l'inscription des demandeurs jusqu'au retour à l'emploi». Sur 43 400 offres enregistrées en 2009, 37 773 ont été satisfaites. Et, parmi les nouveautés, un numéro dédié pour les employeurs (3995) et la désignation d'un médiateur, en l'occurrence Jean-louis Vermot-Gauchy, chargé « de prendre en compte les demandes des clients qui n'ont pas abouti ou qui restent insuffisantes ».
 
Pas de consigne de radiations
 
Jean-Marie Schirck a également tenu à tordre le cou à «une rumeur» véhiculée par les associations de chômeurs et les syndicats maison. Selon eux, des consignes de radiation seraient donné aux conseillers. « Ca n'existe pas. Sur les 7500 radiations opérées en 2009, soit moins qu'en 2008, seules 355 d'entre elles sont liées à deux refus d'emploi », a-t-il précisé. 
 
« Les agents ont mouillé leur chemise. Ils ont beaucoup donné et, au final, le bilan de cette fusion est tout à fait positif », a conclu Jean-Marie Schirck qui peut se prévaloir des félicitations publiques du président de la République en personne. Lors son récent passage à Pontarlier, il n'a pas échappé à Nicolas Sarkozy que la Franche-Comté a été la première région française pour le déploiement complet des sites mixtes réunissant ANPE et Assedic.
 
 
Pour contacter le médiateur:
 
-        Pôle emploi Franche-Comté, 7, avenue de Montrapon 25044 Besançon cedex
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille