Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Prix du lait : + 2,5 centimes/litre demandé pour les éleveurs

© archives - cliquez sur l'image pour agrandir
bonne nouvelle

Industriels et distributeurs vont devoir serrer les coudes autour des éleveurs ! Désigné par le ministère de l'Agriculture pour sortir de la crise du lait, le médiateur leur a demandé ce vendredi 26 avril d'augmenter de 2,5 centimes/litre le prix versé aux producteurs pour rattraper la hausse de leurs charges.

Publicité

Cette hausse correspond aux revendications des principaux syndicats agricoles qui réclamaient une revalorisation de 2 à 3 centimes par litre pour venir en aide aux éleveurs.

"Le prix d'achat du lait de vache aux producteurs est depuis le début de l'année 2013 inférieur au prix du lait constaté sur le marché et ne (leur) permet plus de couvrir leurs charges", rappelle dans son communiqué le médiateur désigné à l'issue d'une table ronde de tous les protagonistes, le 8 avril. Cet accord, déjà contesté par les coopératives qui le jugent "insuffisant" doit encore être confirmé "sans délai" par les parties concernées.

Il prévoit également un volet "spécial distribution" : celle-ci devra s'acquitter d'une "hausse technique" de 3 centimes/litre pour le lait de consommation et de 2 centimes pour le lait incorporé dans les produits laitiers. Elle sera versée aux industriels à partir du 1er juin et figurera en pied de facture. Surtout, elle sera "indépendante des négociations commerciales entre chaque enseigne et ses fournisseurs", précise-t-il en ajoutant qu'elle a été "acceptée par la grande distribution".

C'est donc un mécanisme à trois étages qu'a imaginé le médiateur, qui met chaque partie à contribution alors que depuis des mois, distributeurs et industriels se renvoyaient la balle sur leurs responsabilités respectives. Au détriment des éleveurs qui sont incapables, pour la plupart, de faire face à la flambée des prix de l'alimentation animale, de l'ordre de 30%.

Le médiateur dit d'ailleurs avoir conduit sa mission "autour des deux principes d'une revalorisation rapide du prix payé au producteur et d'un partage équitable de l'effort financier correspondant entre les transformateurs et la distribution".

(source : AFP)

 

miss.dom

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille